Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Politique

Madagascar rongée par la violence, la pauvreté et la crise politique

François Hollande, le président de la République française, à Antananarivo au sommet de l’Organisation Internationale de la Francophonie. - AP

28/11/2016 16:51

(RV) Entretien - Madagascar s’est retrouvé sous les feux des projecteurs le week-end dernier, avec l’accueil dans la capitale, Antananarivo du sommet de l’Organisation Internationale de la Francophonie. Cet évènement s’est déroulé en présence d’une vingtaine de chefs d’État et de gouvernement, dont François Hollande, le président de la République française, symbolisant un retour de Madagascar dans la communauté internationale, après une longue période d’instabilité.

La réalité est toutefois plus complexe : certes, le président actuel Hery Rajaonarimampina a été élu suite à des élections, en 2014, mais son pouvoir demeure très fragile. La violence et la pauvreté restent des préoccupations quotidiennes pour de nombreux habitants, et les pouvoirs claniques et traditionnels empêchent toute mise en place d’institutions étatiques solides et toute conscience d’appartenance nationale.

Interrogé par Cyprien Viet, le père jésuite Sylvain Urfer, fondateur sur place du Centre « Foi et Justice » et observateur de la vie politique malgache depuis plus de 40 ans, nous livre son regard sur l’évolution de cette île en grande difficulté.

(HD-CV)

28/11/2016 16:51