Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

Attentat à la bombe dans une église copte orthodoxe du Caire

Forces de l'ordre positionnées devant la cathédrale Saint-Marc au Caire, ce dimanche 11 décembre 2016. - AP

11/12/2016 11:34

(RV) Au moins 25 personnes ont été tuées ce dimanche 11 décembre 2016 dans un attentat à la bombe à l'intérieur de l'église Saint-Pierre et Saint-Paul, contigüe de la cathédrale copte orthodoxe Saint-Marc au Caire. L’explosion entendue dans tout le quartier, a eu lieu en pleine célébration. Aucun mouvement ne l'a revendiqué dans l'immédiat.

Sur twitter, le cardinal Leonardo Sandri, Préfet pour la Congrégation des Eglises orientales, écrit prier pour ses frères et soeurs de l'Eglise copte d'Egypte, après l'explosion dans la cathédrale Saint-Marc.

L'imam de la plus haute institution de l'islam sunnite en Egypte, Al-Azhar, a condamné l'attaque. Dans un communiqué, Ahmed al-Tayeb a qualifié l'attentat meurtrier d'explosion terroriste infâme qui a visé des âmes innocentes.

Tensions communautaires

Ces derniers mois, les attaques se sont multipliées contre la communauté copte en Egypte. Cet été, des maisons de familles chrétiennes ont été prises pour cible, notamment dans plusieurs villages de la province de Minya, en Haute-Egypte.

Le patriarche copte-orthodoxe Tawadros II, le grand imam d’Al-Azhar, le Sheikh Al-Tayyeb et le président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi avait alors, chacun à leur tour, appelé au calme et à la raison, et averti du danger que représentaient les violences sectaires pour l’unité de la nation.

Les tensions confessionnelles ne sont pas chose nouvelle en Egypte ; mais leur aggravation serait cette fois due à un projet de loi sur la construction d’églises. Fin août, après des mois d’âpres négociations, le synode de l’Église copte-orthodoxe avait annoncé être parvenu à un accord avec le gouvernement égyptien sur ce projet de loi, abrogeant la législation en vigueur, datant de l’ère ottomane et très restrictive à l’égard des édifices chrétiens.

(MD-MA avec AFP)

11/12/2016 11:34