Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Pour approfondir \ Commentaire de l'Evangile

Commentaire de l'Evangile du dimanche 18 décembre

Lecture de la Bible

17/12/2016 16:45

(RV) En ce dimanche 18 décembre 2016, quatrième dimanche de l'Avent, le père Pascal Montavit commente pour nous l'Evangile selon Saint Matthieu, chapitre 1, versets 18 à 24. 

Nous célébrons aujourd’hui le quatrième dimanche de l’Avent. L’Evangile du jour parle de l’Incarnation de Jésus dans le sein de Marie et de l’annonce faite à Joseph afin qu’il la prenne chez lui. Ce récit nous prépare directement à la fête de Noël.

Tout d’abord, il est dit : « Voici quelle fut l’origine de Jésus Christ » (Mt 1,18). D’une part, Jésus a une filiation charnelle par Marie, et d’autre part il a une filiation légale par Joseph de la tribu de Juda. Cette dernière filiation accomplit les prophéties faites à Israël : le Messie attendu est issu de la tribu de Juda. Quant à Marie, nous ne savons pas, de manière certaine, à quelle tribu elle appartenait. Cette absence de précision dans les Evangiles est étonnante, mais elle marque l’universalité de Marie. Marie, en disant ‘oui’ au plan de Dieu, devient la Mère de tous les hommes. Elle n’appartient plus à une tribu, elle a pour mission d’aider les hommes à trouver le chemin qui mène à Dieu. Enfin, Jésus a une filiation divine. Il est le Fils de Dieu venu parmi les hommes pour leur Salut.

Ces précisions sur l’origine de Jésus nous amènent directement à penser à notre propre filiation. Bien sûr, nous sommes issus d’un homme et d’une femme sur terre. Mais dire cela est incomplet. Par le baptême, nous devenons fils adoptifs de notre Père du Ciel. Aucun homme n’est orphelin ou abandonné, sans père ni mère. Cette filiation divine, elle concerne toutes les créatures humaines, de tout temps. Notre patrie est dans les Cieux. Et dans les Cieux, nous avons un Père qui veille sur nous.

Ensuite, dans l’Evangile, un ange du Seigneur apparaît à Joseph et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse » (Mt 1,20). Dieu parle en songes. De nos jours, il en est de même. Le Seigneur a de multiples manières de nous parler, et, parfois, aujourd’hui aussi, il utilise les rêves. Soyons ouverts aux songes que Dieu nous donne, de temps en temps, pour nous montrer le chemin. Nous pouvons, cependant, nous demander si cela vient vraiment de Dieu. N’est-ce pas un fruit de notre imagination ? Ou un piège du démon ? Il est important alors de regarder le contenu du songe. Dans le cas de Joseph, il lui est demandé de prendre Marie chez lui. Les songes que le Seigneur nous donne nous invitent à entrer dans une vie de grâces. Et c’est ce qu’il advient pour Joseph. Ces songes sont accompagnés d’une grande paix et d’une grande joie.

A la fin, l’évangéliste Mathieu précise : « Tout cela arriva pour que s’accomplît la parole du Seigneur prononcée par le prophète : ‘Voici que la Vierge concevra et elle mettra au monde un fils, auquel on donnera le nom d’Emmanuel, qui se traduit : ‘Dieu avec nous’’ » (Mt 1,22-23). La prophétie se réalise lorsque le moment choisi par Dieu est arrivé. Cela aussi, il est important de l’entendre pour notre propre vie. Parfois, nous sommes appelés à être patients, à attendre avec confiance la réalisation du plan de Dieu.

En ce jour, mettons-nous à l’école de Marie qui est totalement docile à l’Esprit Saint. Déposons dans le cœur de Marie, toutes nos peines, nos espérances, nos projets afin qu’elle les présente à son Fils et que Sa volonté soit faite. 

17/12/2016 16:45