Social:

RSS:

App:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

Le cardinal Marx et l’archevêque de Berlin appellent à rester unis après l’attentat

Recueillement au lendemain de l'attaque au camion sur un marché de Noël de Berlin le 19 décembre 2016. - REUTERS

20/12/2016 12:57

(RV) Entretien - Le cardinal Reinhard Marx, président de la conférence épiscopale allemande, et l’archevêque de Berlin, Mgr Heiner Koch ont appelé à l’unité et à prier pour les victimes de l’attaque au camion qui a fait au moins 12 morts et des dizaines de blessés ce lundi soir 19 décembre sur le marché de Noël de Breitscheidplatz en plein cœur de la capitale allemande.

Le cardinal Reinhard Marx a réagi dès ce mardi matin. Selon l’agence Sir, l’archevêque du diocèse de Munich et Freising s’est dit « profondément secoué » par cette attaque. « Cette violence au marché de Noël va à l’inverse de ce que les visiteurs étaient venus chercher », déplore le président de la conférence épiscopale allemande. Le président de la COMECE, la Commission des Episcopats de la Communauté européenne, a appelé à prier pour les familles des victimes et des blessés, et invite à l’unité : « Dans ce moment difficile pour la ville de Berlin et pour notre pays, il est important que nous restions unis en tant que société, et que nous soyons ensemble ».

De son côté, l’archevêque de Berlin a invité tous les Berlinois à s’unir par la prière ce mardi à midi, en hommage aux victimes, heure à laquelle il préside une célébration dans la cathédrale Sainte-Edwige, pour exprimer en silence et en prière le deuil de toute la population berlinoise. Mgr Heiner Koch a fait part de son choc dès lundi soir sur Twitter, en voyant les images des corps au Marché de Noël. Il a remercié dans son message le travail des forces de sécurité, des médecins et des volontaires lors de l’attaque. Stefan Van Kempis, de la section germanophone de Radio Vatican a pu joindre par téléphone  Mgr Heiner Koch qui fait part de son émotion

L'évêque de Bamberg, Mgr Ludwig Schick, a, lui, dénoncé sur Twitter un « acte lâche de violence ». « Alep, Mossoul, la Turquie, et maintenant Berlin ! Nous avons besoin de plus de Noël » a déploré le l’évêque allemand.

La chancelière allemande Angela Merkel a confirmé ce mardi qu'il s'agissait d'« une attaque terroriste ». Selon la police berlinoise, le conducteur du camion aurait « délibérément » foncé sur la foule. Aucune revendication n’a encore été faite. L'enquête s'oriente vers une attaque au poids lourd similaire à celle de Nice, le 14 juillet en France, qui avait fait 86 morts et plusieurs centaines de blessés.

Une cérémonie religieuse est prévue ce mardi à 18h en mémoire des victimes en l’église évangélique du Souvenir, lieu même du Marché de Noël frappé la veille. « Cette église est le symbole de l'agression à l'humanité », explique l’évêque évangélique Markus Dröge. Elle a été en partie détruite dans les bombardements de la Seconde Guerre mondiale, et conservée ainsi depuis.

(BH)

20/12/2016 12:57