Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Activités

Audience générale : l'espérance entre dans le monde avec l'incarnation du Fils de Dieu

Le Pape François lors de l'audience générale du 21 décembre 2016. - AFP

21/12/2016 13:10

(RV) «Nos sécurités ne nous sauveront pas, seule l’Espérance en Dieu le peut» : c’est ce qu’a affirmé avec force le Pape François, lors de l’audience générale, ce mercredi matin, 21 décembre 2016, en salle Paul VI. Le Souverain Pontife a poursuivi son cycle de catéchèse sur l’espérance chrétienne. Cette espérance qui entre dans le monde à Noël, avec l’incarnation du Fils de Dieu.

La naissance de Jésus, dans l’humble grotte de Bethléem, nous parle d’une espérance «fiable, visible et compréhensible, car fondée sur Dieu». En entrant dans le monde, Jésus «nous donne la force de marcher avec Lui, vers le Père qui nous attend». Voilà ce que signifie «espérer», pour le chrétien.

Et le Pape de proposer l’exemple de la Crèche, laquelle, «dans sa simplicité, transmet l’espérance dans chacun des personnages» : Marie, celle qui a dit «oui», celle qui a été durant neuf mois l’Arche de l’Alliance éternelle, qui contemple l’Enfant emmailloté, et «voit en Lui l’amour de Dieu venu sauver son peuple et toute l’humanité» ; saint Joseph, qui a cru à la parole de l’ange et a nommé l’Enfant ‘Jésus’ ;  les bergers, pauvres et les humbles, qui reconnaissent dans cet Enfant la réalisation de la promesse de Dieu, et espèrent que le salut s’accomplira pour chacun d’eux. Celui qui s’appuie sur ses propres sécurités, surtout matérielles, n’attend pas le salut de Dieu, a poursuivi le Pape, seule l’Espérance en Dieu nous sauvera, a martelé François.

Aussi les bergers, comme le chœur des anges, se réjouissent-ils, car «l’espérance chrétienne s’exprime dans la louange et l’action de grâce à Dieu, qui a inauguré son Règne d’amour, de justice et de paix».

«En contemplant la crèche, a conclu François, accueillons Jésus, germe de l’espérance que Dieu dépose dans les sillons de notre histoire personnelle et communautaire. Car chaque ‘oui’ à Jésus qui vient est un germe d’espérance».

(CV-MA)

 

21/12/2016 13:10