Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Politique

Turquie-Iran-Russie: quelle alliance sur la Syrie?

Serguei Lavrov lors de la conférence de presse après la réunion tripartite - AP

22/12/2016 10:07

(RV) Entretien – La Russie, l’Iran et la Turquie sont-ils désormais les seuls à décider du sort de la Syrie ? Les ministres des Affaires étrangères des trois pays se sont retrouvés ce mardi 20 décembre 2016 pour une réunion à laquelle ne participaient ni les Etats-Unis, ni les Européens. A la fin des discussions, une déclaration commune a été présentée par le chef de la diplomatie russe, appelant à un cessez-le-feu et à la recherche d’un accord de paix.

Ces trois pays sont engagés dans le conflit syrien : la Russie et l’Iran sont au côté des forces loyales au gouvernement de Bachar el-Assad, le président syrien. La Turquie a, elle, permis aux rebelles de l’Armée syrienne libre de prendre de les territoires conquis par le groupe Etat Islamique.  En aout dernier, Ankara avait pour la première fois admis que Bachar el-Assad était un acteur qu’il fallait reconnaitre en Syrie.

Pour Samim Akgonul, maître de conférence à l’Université de Strasbourg et chercheur spécialiste de la Turquie au CNRS, Ankara se retrouve en plein conflit d’intérêt dans une alliance avec l’Iran et la Turquie, qu’il estime «contre nature». Il est interrogé par Antonino Galofaro. 

 

22/12/2016 10:07