Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Politique

Attentat de Berlin, les questions sur la sécurité en Europe

Angela Merkel a dit son soulagement après l'annonce de la mort du suspect présumé de l'attentat de Berlin - EPA

23/12/2016 17:43

(RV) Entretien - C’est la fin d’une longue traque: le principal suspect de l'attentat de Berlin a été abattu par la police italienne lors d'un contrôle de routine dans la nuit du jeudi 22 au vendredi 23 décembre 2016 dans la banlieue de Milan. Anis Amri, un Tunisien de 24 ans, était recherché par toutes les polices d'Europe depuis l'attentat lundi 19 décembre, sur un marché de Noel de la capitale allemande qui a fait 12 morts et des dizaines de blessés. Il avait prêté allégeance à l’Etat islamique qui a revendiqué l’attaque.

La chancelière allemande a fait part de son soulagement après cette nouvelle, mais dans le même temps, Angela Merkel a rappelé que le danger terroriste dans son ensemble demeure présent, comme depuis plusieurs années.

Elle s’exprimait alors que la fuite d’Anis Amri d’Allemagne, pour rejoindre la France puis l’Italie en train, relance les débats sur la protection des frontières et la coopération entre les différents services de renseignement européen. Une coopération essentielle qui doit être renforcée selon Pierre Berthelet, chercheur en sécurité intérieur européenne et ancien conseiller politique auprès du ministre belge de la Justice. Il est interrogé par Samuel Bleynie. 

 

23/12/2016 17:43