Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Activités

Audience générale : "se lamenter avec Dieu est une forme de prière"

- ANSA

28/12/2016 12:24

(RV) L’Espérance est un chemin difficile, mais elle ne déçoit pas : le Pape l’a rappelé lors de l’audience générale, qu’il a tenue dans la salle Paul VI, ce mercredi 28 décembre. Poursuivant son cycle de catéchèse sur l’espérance chrétienne, le Pape a longuement évoqué la figure d’Abraham, qui malgré sa vieillesse et l’âge avancé de sa femme, Sarah, crut « contre toute espérance » en la Parole de Dieu qui lui promettait un fils.

Le compte-rendu de Manuella Affejee

L’espérance est "cette capacité de croire au-delà des raisonnements humains, de la sagesse et de la prudence du monde pour croire en l’impossible. Elle ouvre de nouveaux horizons, rend capables de rêver ce qui n’est même pas imaginable". "L’espérance est une belle vertu, assure le Pape, mais elle est également un chemin difficile". Abraham l’a d’ailleurs expérimenté, lui qui a quitté sa terre natale, sa maison, ses familles, pour aller dans le pays indiqué par Dieu ; Dieu qui lui avait promis une descendance nombreuse. Pourtant les années passent, le fils tant attendu ne vient pas et le "sein de Sarah reste fermé dans sa stérilité".

Abraham crie alors son découragement à Dieu, il se lamente avec le Seigneur. Et c’est ce qu’il nous enseigne : "se lamenter avec le Seigneur peut être une forme de prière". Car la foi, précise François, "n’est pas un silence qui accepte tout sans répliquer". "Et l’espérance n’est pas une certitude qui mettrait à l’abri du doute ou de la perplexité ; elle ne dispense pas de voir la dure réalité, ni d’en accepter les contradictions".

Abraham se tourne donc vers Dieu, pour qu’Il aide à continuer d’espérer. Et Dieu maintient sa promesse, Il lui répète ce qu’Il lui avait déjà dit. Abraham n’a d’autre choix que de continuer à croire la parole du Seigneur et espérer. Dieu le fait sortir de sa tente, et dans la nuit, lui montre les étoiles du Ciel. Dans la foi, ces étoiles deviennent, pour Abraham, "le signe de la fidélité de Dieu".

Au terme de cette audience générale, la dernière de l'année, le Saint-Père a rappelé la fête des Saints Innocents ;"qu'ils nous aident tous à être forts dans la foi, regardant le Divin enfant, qui, dans le mystère de Noël s'offre pour l'humanité entière". Il a également salué les artistes du Golden Circus, actuellement en tournée à Rome ; plusieurs parmi eux ont rexécuté quelques-uns de leurs numéros, sous les rires et les applaudisseents du Pape et de l'assistance.

(MA)

28/12/2016 12:24