Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

Syrie : les enfants d'Alep prient pour la paix

Des enfants participant à la messe du 1er décembre 2016 dans la paroisse Saint François d'Alep. - RV

31/12/2016 07:18

(RV) Les paroissiens syriens de Saint François d’Alep ont adressé une lettre au Pape. Ils espèrent pourvoir lire un message du Souverain pontife ce dimanche 1er janvier 2017 lors de la messe. Malgré les probables tirs d’obus ou les bombes, elle sera célébrée pour la paix, comme chaque premier dimanche du mois, avec les plus êtres les vulnérables de ce conflit, les enfants d’Alep.

«Certains d'entre eux ne connaissent pas d’autre vie que la guerre. Certains sont nés sous les bombes. Ils souffrent d’une énorme pression psychologique, de malnutrition, du manque d'eau et d'électricité, des soins médicaux adéquats, du froid et de la faim. Leurs visages ont du mal à sourire. La souffrance se dégage de leurs yeux effrayés. Depuis des années ils vivent dans l’angoisse. Ils se réveillent avec le grondement des explosions, des bombardements et le lancement des fusées en réponse. On ne sait jamais où elles vont tomber. Toujours au détriment des civils, sans aucune distinction », écrivent-il.

Ils prient convaincus, comme le Custode de Terre sainte qui est responsable de leur paroisse, que «le Seigneur écoutera le cri de ses ‘petits’ et que la prière des ’petits’ du monde inspirera une réflexion et une conversion pour les ‘grands’.»

Dans leur lettre, les fidèles aleppins remercient le Pape de sa proximité, et de son message du 1er janvier sur la non-violence. Il  lui promettent d’être «des ambassadeurs de pardon», des «instruments de la réconciliation» et d’utiliser les «seules armes efficaces qu’ils possèdent : l’amour, la vérité et la prière». (MD)

 

Ci-dessous la lettre des paroissiens de Saint François d'Alep

Votre Sainteté,

Nous, la paroisse latine de st. François à Alep, vous remercions pour vos paroles adressées à nous dans votre message pour la célébration de la 50e Journée mondiale de la Paix. Par l’harmonie divine le 1e Janvier 2017 est le premier Dimanche de mois. Dans notre paroisse chaque premier dimanche de mois à 11 h. nous célébrons l’Eucharistie avec les enfants an priant pour la paix à Alep, en Syrie et dans le monde entier. Le père général Michael Perry ofm et le Père Francesco Patton Custode de Terre Sainte dans leur message pour l’Avent de cette année, ont transformée cette initiative en une invitation à toute l'Eglise à travers le monde et à toutes les personnes de bonne volonté, pour organiser des moments de prière chaque 1e dimanche de mois en communion avec nous. Le but est d'intensifier les efforts pour faire cesser la guerre et les souffrances de la population civile dont les plus vulnérables sont les enfants. Certains d'entre eux ne connaissent pas d’autre vie que la guerre. Certains sont nés sous les bombes. Ils souffrent d’une énorme pression psychologique, de malnutrition, du manque d'eau et d'électricité, des soins médicaux adéquats, du froid et de la faim. Leurs visages ont du mal à sourire. La souffrance se dégage de leurs yeux effrayés. Depuis des années ils vivent dans l’angoisse. Ils se réveillent avec le grondement des explosions, des bombardements et le lancement des fusées en réponse. On ne sait jamais où elles vont tomber. Toujours au détriment des civils, sans aucune distinction.
Pères Michel et Francesco disent dans leur lettre : » C’est une initiative qui s ‘inscrit dans la conscience que le Roi de l’univers, le Roi de la paix, est la vraie Source de toute paix (…) Nous sommes convaincus que le Seigneur écoutera le cri de ses « petits » et que la prière des « petits » du monde inspirera une réflexion et une conversion pour les « grands ».

Les initiatives des prières pour la paix, nous et les autres de par le monde entier partageons sur une page facebook

Saint Père nous vous remercions pour le thème de votre lettre : la non-violence. Tout au long de cette guerre nous cherchons comment être les ambassadeurs du pardon. Cette attitude que Jésus nous apprend par son exemple. Lui qui a pardonné à ses tueurs. Nous le demandons de nous guérir par sa grâce, pour que nous devenions des « personnes qui ont banni de leur cœur, de leur paroles et de leurs gestes, la violence » et à notre tour, à l’exemple de st. François le patron de notre paroisse être des instruments de réconciliation. Chaque fois que nous nous réunissons, nous prions aussi pour ceux qui frappent et qui tuent. Quand tout ce qui était possible de faire ne réussit pas, « convaincu de l'amour de Dieu et de sa puissance » nous utilisons les seules armes efficaces que nous possédons : l'amour, la vérité et la prière.

Saint Père, nous vous remercions d’être à notre côté. Nous vous remercions pour vos prières et pour vos appels aux chefs d’État et de Gouvernement pour arrêter cette guerre.

Nous vous assurons de notre amour, de notre prière et nous vous demandons de nous bénir et de nous adresser votre parole que nous aimerions lire le 1e Janvier pendant l’Eucharistie avec les enfants dans notre paroisse et, à travers de transmission direct de cette Messe par l’Internet, aux enfants de monde entier

Paroisse de st. François d’Alep

31/12/2016 07:18