Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

La forêt tropicale au Congo : un «bienfait de Dieu»

Un paysage de forêt au Congo. - AP

05/01/2017 17:29

(RV) Les préoccupations environnementales sont de plus en plus partagées par les épiscopats. C’est le cas notamment au Congo-Brazzaville, où les évêques, dans leur message de Noël et du Nouvel An dont l’agence Fides s’est procuré une copie, ont dénoncé la disparition progressive des forêts «à cause de l’exploitation excessive du bois et d’une politique de reboisement au rabais sur l’ensemble du territoire national».

L’épiscopat rappelle que le Congo est riche de ressources forestières, agricoles, minérales et maritimes, autant de dons accordés par Dieu. Mais c’est pour mieux se demander : «Que faisons-nous de ces bienfaits de Dieu ?».

À l’exploitation sauvage du bois, s’ajoutent les incendies sauvages allumés «par des personnes parfois mal intentionnées» qui «détruisent des forêts entières» dans les villages et l’inexistence dans les villes d’un système de collecte des déchets et des eaux sales, faisant des rues et des cours d’eau de véritables décharges. Lacs et fleuves, qui fournissaient de l’eau pour boire et se laver «ont été transformés en toilettes et en poubelles».

Le manque d’entretien des rivières et des espaces publics est également la cause du développement du paludisme qui reste selon les évêques «la cause principale de la mort» au Congo. Face à tous ces défis, l’épiscopat congolais appelle à «une conversion écologique» qui passe par le respect de la nature et par l’éducation. Il propose aussi la réintroduction de l’éducation civique dans les écoles et la mise en place de programmes spécifiques à transmettre au moyen de la radio et de la télévision. Cependant, tout commence, soulignent les évêques, par le fait de ne pas jeter de déchets dans la rue mais dans les poubelles prévues à cet effet.

(CV-XS avec Fides)

05/01/2017 17:29