Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Activités

Angélus: le Pape invite à suivre l'étoile de Jésus

Le Pape présentant un petit livre offert ce vendredi 6 janvier 2017 aux fidèles place Saint-Pierre après l'Angélus en la solennité de l'Epiphanie. - AP

06/01/2017 12:59

(RV) «Comme les rois mages, mettons-nous en route, revêtons-nous de lumière et marchons vers l’Etoile de Jésus» : c’est l’appel lancé par le Pape François, ce mardi 6 janvier 2017. En cette Solennité de l’Epiphanie, le Saint-Père a récité la prière de l’Angélus, devant des milliers de fidèles et pèlerins rassemblés sous les fenêtres du palais apostolique.

L'étoile à suivre

«Dans notre vie, plusieurs lumières brillent et nous orientent. Il tient à nous de savoir lesquelles suivre». On trouve des lumières «intermittentes qui vont et viennent comme les petites satisfactions de la vie». Mais «même si elles sont bonnes, elles ne suffisent pas, car elles durent peu», prévient le Pape. Il y a également les lumières éblouissantes des projecteurs, de l’argent et du succès. «Elles promettent tout et tout de suite. Elles sont séduisantes, mais avec leur force aveuglante, elles nous font passer des rêves de gloire à l'obscurité la plus épaisse». Ce n’est pas cette lumière que les mages ont décidé de suivre. Ils ont suivi une lumière stable et douce «qui ne s’éteint pas, parce qu’elle n’est pas de ce monde: elle vient du ciel et resplendit dans le cœur». Parmi les nombreuses étoiles filantes de ce monde, c’est l’étoile de Jésus qu'ont choisi les mages. 

Une lumière qui éclaire les ténèbres

«Cette vraie lumière est la lumière du Seigneur, ou mieux, c’est le Seigneur», affirme le Pape. Une lumière pour tous et qui appelle chacun. Une lumière qui nous accompagne et nous donne une joie unique. Le Pape invite chacun à ne pas craindre cette lumière, et à s’ouvrir au Seigneur. Le Pape encourage celui qui a perdu la force de la chercher, parce qu’il est accablé par l’obscurité de la vie. À l’instar des mages, «celui qui a rencontré Jésus, a expérimenté le miracle de la lumière qui éclaire les ténèbres».

Comment trouver cette lumière divine ? Pas en restant enfermé chez soi, mais en mettant sa vie en jeu. La vie chrétienne est un «perpétuel chemin», fait d’espérance et de recherche que l’on poursuit même quand l’étoile disparait temporairement du champ de vision. Le Pape invite à éviter les pièges qui se présentent sur ce chemin : les bavardages superficiels et mondains qui nous ralentissent, les caprices paralysants de l’égoïsme, les trappes du pessimisme qui piègent l’espérance.

Lorsqu’ils ont trouvé l’Enfant Jésus, les mages ne se contentèrent pas de le regarder, ils l’adorèrent : «Ils entrèrent en communion personnelle d’amour avec Jésus», puis ils lui donnèrent leurs biens les plus précieux. Le Pape encourage ainsi les fidèles à ne pas se contenter de donner des oripeaux de temps et quelques pensées par-ci par-là à Jésus, mais tout leur être.

Une «Icône de miséricorde»

Au terme de l’Angélus, un livre de poche, «Icône de miséricorde», a été offert aux fidèles par le Pape François. Un communiqué de l’aumônerie pontificale présente cet opuscule comme «un des petits fruits du Jubilé extraordinaire qui vient de s’achever», et qui entend offrir des points de réflexion et de prière sur la Miséricorde de Dieu. La figure de Jésus miséricordieux est présentée au travers de 6 épisodes évangéliques : la pècheresse pardonnée, Zachée le collecteur d’impôt, Matthieu le publicain, la samaritaine, le bon larron, et l’apôtre Pierre. 50 000 exemplaires du petit livret ont été distribués aux fidèles par des sans-abris et des réfugiés, ainsi que de nombreux volontaires.

(MD-MA)

06/01/2017 12:59