Social:

RSS:

App:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Vatican \ Activités

Amoris laetitia, un outil positif de renouvellement pastoral

Les retombées dans le monde de l'exhortation apostolique Amoris laetitia sont positives selon le cardinal Baldisseri, secrétaire général du synode des évêques. - AP

12/01/2017 16:43

(RV) Amoris laetitia a suscité «un immense intérêt au sein des communautés ecclésiales du monde entier». Ce sont les déclarations du cardinal Lorenzo Baldisseri, dans un entretien à l’édition italienne de l’Osservatore Romano. Le secrétaire général du synode des évêques, lors de cet échange, dresse en quelque sorte un premier bilan des retombées de l’exhortation apostolique et souligne une certaine «continuité» entre le synode sur la famille et le prochain synode d’octobre 2018 sur «les jeunes, la foi et le discernement vocationnel».

Le cardinal Baldisseri explique tout d’abord qu’en mai dernier, un mois après la publication d’Amoris laetitia, une lettre a été envoyée aux conférences épiscopales du monde entier afin de connaître la façon dont le document avait été reçu et «quelles initiatives avaient été prises pour son application». D’après les réponses reçues, observe le secrétaire général du synode des évêques «Amoris laetitia a été accueillie de façon très positive et a reçu une large approbation». De nombreuses initiatives d’approfondissement ont vu le jour : «organisation de rencontres, congrès, séminaires d’étude dans le monde entier».

Plusieurs évêques ont rencontré les prêtres de leur diocèse «pour réfléchir en profondeur» aux thématiques proposées dans l’exhortation et différents épiscopats «ont donné des indications concrètes concernant son application» notamment pour «l’accompagnement, le discernement et l’intégration des personnes vivant des situations de fragilité». «Des familles, des couples, des jeunes, des associations et des mouvements sont impliqués dans cette mission». Amoris laetitia «est en train de devenir un formidable outil de renouvellement pastoral». Sa réception dans les diocèses «est positive et les bénéfices sont déjà visibles» souligne la cardinal Baldisseri qui met l’accent sur la naissance de programmes de formation pour la préparation au mariage au-delà des rencontres «officielles» et une plus grande implication de couples expérimentés dans l’accompagnement des situations de crise.

Interrogé sur les demandes d’éclaircissement concernant Amoris laetitia, une référence notamment à la question du sacrement pour les personnes divorcées remariées, le secrétaire général du synode des évêques indique que «différentes réponses ont déjà été données», elles «figurent dans le texte de l’exhortation apostolique». Il est important de présenter «la beauté du mariage chrétien», affirme-t-il, et face à des personnes dont l’union a échoué il faut être capable de «distinguer les situations, les responsabilités et les attitudes adoptées (…) pour être en mesure de les intégrer progressivement à la vie de la communauté ecclésiale». Ainsi, insiste le cardinal Baldisseri, «un discernement attentif et approprié, pour chaque personne, est indispensable».
Dans cet entretien, le cardinal Baldisseri souligne également la «continuité» entre Amoris laetitia et le prochain sur les jeunes. Elle se résume en trois mots: «joie, discernement et accompagnement».

(BH-HD)

12/01/2017 16:43