Social:

RSS:

App:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Célébrations liturgiques

Pour le Pape, saint Dominique évite le carnaval de la mondanité

Le Pape lors de son homélie - RV

21/01/2017 16:33

(RV) Le Pape François a présidé ce samedi 21 janvier 2017 dans l’après-midi la messe solennelle de clôture du Jubilé des 800 ans de la fondation de l’Ordre des Dominicains en la basilique de Saint-Jean-de-Latran. Il avait commencé le 7 novembre 2015. Dans son homélie, le Saint-Père a salué l’œuvre de saint Dominique qui a aidé les hommes à ne pas se perdre dans le « carnaval » de la curiosité mondaine. Sarah Bakaloglou

« La Parole de Dieu nous présente deux scénarios humains opposés : d’une part, le carnaval de la curiosité mondaine, de l’autre la glorification du Père par les bonnes œuvres » souligne le Pape François. Et c’est entre ces deux scénarios, ajoute-il, que notre vie balance, tout comme saint Dominique avec ses premiers frères, il y a huit cent ans. 

C’est ce que montrent aussi les propos de saint Paul lorsqu’il avertit Timothée qu’il devra annoncer l’évangile dans une assemblée où les gens cherchent toujours de nouveaux maitres, contes de fées, doctrines et idéologies. Intéressant de voir, dit le Saint-Père, comment il y a deux mille ans déjà, les apôtres se trouvaient confrontés à ce type de scénario. Scénario qui a aujourd’hui était développé et globalisé à cause de la séduction du relativisme subjectiviste. « La tendance à la recherche de la nouveauté de l’être humain trouve parfaitement sa place dans la société » du paraitre, où il est important de montrer comme neuves des choses anciennes qu’on recycle. « Même la vérité est truquée » affirme François.

Face à ce « carnaval », quelle est la réponse de l’Église et de Jésus ? Ce sont les bonnes œuvres que nous pouvons faire grâce au Christ et son Esprit Saint, et qui font naitre dans le cœur cette question : « pourquoi ? pourquoi telle personne se comporte ainsi ? ». « Jésus le dit très clairement » rappelle le Pape, « si le sel perd de sa saveur, il ne sert plus à rien ». « Garde à une Église qui perd de sa saveur ! Garde à un prêtre, un consacré, une congrégation qui perd de sa saveur » ajoute François. L’œuvre de saint Dominique « est pleine de lumière et du sel du Christ ». Grace à elle « nous avons senti le gout de la saine doctrine, le gout de l’évangile » conclut François. (SB-XS)

21/01/2017 16:33