Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Activités

Les premières prédications du Christ nourrissent le désir d'évangéliser

Le Pape François à la prière de l'Angélus - AFP

22/01/2017 13:08

(RV) A l’Angélus ce dimanche 22 janvier place Saint Pierre, le Pape François a entretenu les fidèles sur les premières prédications du Christ en Galilée, lorsqu’il cherchait des compagnons à associer à sa mission ; et n’ pas manqué de saluer et remercier tous ceux qui depuis plusieurs jours dans le centre de l’Italie viennent au secours des populations victimes des importantes chutes de neige, notamment suite à l’Avalanche qui a enseveli mercredi après-midi un hôtel dans la région des Abruzzes.

Compte rendu de Jean Charles Putzolu

Les pensées de François à l’Angélus ont été droit au cœur des italiens. Des familles touchées per le tremblement de terre de mercredi et par des chutes de neige exceptionnelles :

«Par la prière et avec affection, je suis proche des familles qui comptent parmi elles des victimes », a dit François. « J’encourage tous ceux qui se sont engagés avec une grande générosité dans les opérations de secours et d’assistance, et j’encourage aussi les Eglises locales qui se mobilisent pour alléger les souffrances et les difficultés».

Avant de prier l’Angélus avec les fidèles rassemblés place Saint Pierre, le Saint Père avait commenté le passage de l’Evangile sur la prédication de Jésus à Capharnaüm, une localité habitée an grande partie par des païens. Vue de Jérusalem, c’est sur une terre religieusement impure que Jésus choisit d’aller annoncer le Royaume des cieux, et de demander à quatre pêcheurs du lac de Galilée de le suivre.

«Suivez-moi et je vais vous faire devenir de pêcheurs d’hommes» avait-il dit à Simon, André, Jacques et Jean. Jésus s’adresse à eux au beau milieu de leur activité quotidienne. Et immédiatement, ils abandonnent leurs filets et le suivent. «Le Seigneur se révèle dans notre vie quotidienne», dit François. «Et nous, chrétiens d’aujourd’hui, poursuit-il, si nous avons la joie de pouvoir proclamer notre foi, c’est parce qu’il y a eu cette annonce, parce que ces hommes humbles et courageux ont répondu généreusement à l’appel de Jésus».

«La considération de ces débuts suscite en nous le désir d’apporter la parole et la tendresse de Jésus dans tous les contextes, jusqu’aux plus inaccessibles. Apporter la parole à toutes les périphéries. Tous les espaces occupés par l’homme constituent une terre dans laquelle ensemencer l’Evangile, afin qu’il porte les fruits du Salut».

(JCP)

22/01/2017 13:08