Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Documents

Mgr Becciu nommé délégué pontifical pour l'Ordre de Malte

Mgr Becciu, ici lors d'une visite au Quirinal, le siège du président de la République italienne, le 14 novembre 2013. - ANSA

04/02/2017 11:32

(RV) Le Pape François a nommé Mgr Giovanni Angelo Becciu, substitut pour les affaires générales de la Secrétairerie d’État, délégué pontifical en vue du Chapitre extraordinaire qui devra élire le nouveau Grand Maître de l’Ordre de Malte ("Ordre souverain militaire hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte", dans sa dénomination complète).

Cette nomination fait suite à la grave crise de gouvernance ouverte en décembre avec l'éviction du Grand Chancelier, Albrecht Boeselager, finalement rétabli dans ses fonctions fin janvier, suite à la démission du Grand-Maître Fra' Matthew Festing, présentée au Pape le 24 janvier et entérinée par le Souverain Conseil du 28 janvier, qui a également approuvé l'annulation rétroactive des derniers actes du mandat de Fra' Festing.

Dans une lettre datée du 2 février 2017 et rendue publique ce samedi, le Pape François précise la mission de Mgr Becciu, son «délégué spécial» en vue du prochain Chapitre extraordinaire. «Vous agirez en étroite collaboration avec Fra’ Ludwig Hoffmann von Rumerstein, lieutenant intérimaire, pour le bien supérieur de l’Ordre et la réconciliation entre toutes ses composantes, religieuses et laïques. Vous soutiendrez le Lieutenant dans la préparation du Chapitre extraordinaire, et ensemble vous déciderez les modalités d’une étude en vue d’une mise à jour ("aggiornamento") de la Charte constitutionnelle de l’Ordre et de son Code», écrit le Pape dans cette lettre.

«Vous prendrez soin en particulier de tout ce qui concerne le renouvellement spirituel et moral de l’Ordre, spécialement des membres profès, afin que soit pleinement réalisée la fin de  "promouvoir la gloire de Dieu moyennant la sanctification des Membres, le service de la foi et du Saint-Père et l’aide au prochain", comme le prévoit la Charte constitutionnelle», insiste François, qui rappelle ainsi le lien constitutionnel entre le Saint-Siège et l'Ordre de Malte, malgré son statut souverain qui fait de cet ordre religieux humanitaire un quasi-État, bénéficiant de son propre réseau diplomatique.

«Jusqu’au terme de votre mandat, c’est-à-dire jusqu’à la conclusion du Chapitre extraordinaire qui élira le Grand-Maître, vous serez mon porte-parole exclusif pour tout ce qui concerne les relation entre le Siège apostolique et l’Ordre. Je vous délègue donc tous les pouvoirs nécessaires pour décider des questions éventuelles qui devraient surgir concernant la mise en œuvre du mandat qui vous est confié», précise enfin le Pape François dans ce message.

(CV)

 

04/02/2017 11:32