Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

«L'échec massif» de l'Église d'Australie face à la pédophiie

L'audience de la Commission royale de Sydney, le 6 février 2017. - REUTERS

07/02/2017 18:53

(RV) En Australie, entre 1950 et 2010, 1 496 personnes au service de l’Église, prêtres laïcs, religieux et même près de 100 religieuses ont été accusées d’avoir commis des abus, Cela représente précisément 4 444 faits de pédophilie, contre des enfants âgés d’une dizaine d’années en moyenne.

Depuis 1950, 7% des prêtres ont fait l’objet d’accusations dans les trois diocèses de Sydney. Ce chiffre s’élèverait à 15% dans d’autres diocèses du pays, et même dans des proportions allant jusqu'à 40% dans un ordre religieux, les Frères de Saint-Jean de Dieu.

L’Église confirme les chiffres de la Commission d’enquête royale de Sydney mise en place en 2013 pour répondre, au nom de l’État, aux accusations portées contre des membres du clergé, et qui a depuis entendu le témoignage de milliers de victimes. Ces statistiques mêlent toutefois des allégations vérifiées et d'autres qui n'ont jamais été formellement prouvées. Par ailleurs, le document ne fait pas la différence entre les accusations étayées par une enquête interne à l'Église, et celles reconnues par l'Église sans qu'il n'y ait eu enquête.

La majorité des agressions a été commise dans les années 1950, 60 et 70, précise l’archevêque de Sydney, Mgr Anthony Fischer dans un message vidéo publié le 6 février dernier sur le site internet de son diocèse. L’Église australienne a mis en place un Conseil vérité et Justice pour œuvrer à plus de transparence. Lorsque ces chiffres ont été publié le président de cette commission, Francis Sullivan a parlé d’un «échec massif de l’Église à protéger les enfants des abus. Ces chiffres sont choquant, ils sont tragiques, ils sont indéfendables, a-t-il ajouté. En tant que catholiques nous baissons honteusement la tête.»

Il y a quelques mois, l'actuel préfet du Secrétariat pour l'Économie, le cardinal George Pell, avait été entendu par la commission royale au sujet de sa réaction face aux accusations de pédophilie parmi les prêtres de l'État de Victoria dans les années 1970.

(CV-MD avec agences)

 

07/02/2017 18:53