Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Vatican \ Activités

Le cardinal Parolin interrogé par "Famille Chrétienne"

Le cardinal Pietro Parolin. - EPA

15/02/2017 18:28

(RV) À l'occasion de sa récente visite à Lourdes, le cardinal Pietro Parolin, Secrétaire d'État du Saint-Siège, a accordé une interview à l'hebdomadaire français Famille chrétienne, dans laquelle il revient sur les grands axes de la diplomatie pontificale.

«Le Saint-Siège se trouve naturellement engagé avec tous ceux qui, animés de bonne volonté, désirent dépasser les situations conflictuelles et favoriser la cohabitation pacifique entre les peuples», explique le cardinal Parolin dans cet entretien, précisant que la diplomatie pontificale «tire sa force avant tout de l’Évangile. Elle aspire à favoriser des relations de justice et de concorde entre les nations, en se servant des instruments propres au droit international et à la lumière de la mission spirituelle spécifique de l’Église.» 

Passant en revue plusieurs faits saillants de l'actualité, notamment les conflits en Ukraine, au Proche-Orient ou encore «les violences inouïes de l’organisation terroriste» État islamique, le Secrétaire d'État du Saint-Siège appelle à une certaine prudence dans les médiations internationales, car «dans le passé, on a parfois adopté des solutions unilatérales et des méthodes qui n’ont pas toujours respecté l’ordre constitué ou les circonstances culturelles particulières des peuples», précise-t-il. La dimension spirituelle doit être prise en compte dans les efforts diplomatiques, notamment à travers le dialogue interreligieux,

Sur la question d'un éventuel voyage du Pape François en France, le Secrétaire d'État du Saint-Siège, venu lui-même plusieurs fois en France depuis qu'il est "numéro deux" du Saint-Sièg (notamment à l'occasion de la COP21 à Paris en 2015), se montre prudent tout en rappelant que le Saint-Père lui-même avait évoqué ce projet : «Dans un entretien précédent avec "Famille Chrétienne", j’avais dit que le Saint-Père voudrait bien aller en France, comme il l’a affirmé lui-même au retour de Strasbourg en 2014. Entre-temps, comme vous le savez, nous avons célébré le Jubilé extraordinaire de la Miséricorde, à cause duquel Sa Sainteté a dû réduire le nombre de voyages en dehors de l’Italie. Après l’élection présidentielle et les élections parlementaires qui auront lieu cette année en France, on pourra peut-être envisager la possibilité d’une visite en France, dans l’espoir que cela puisse se réaliser dans un avenir proche.»

Revenant enfin sur la spiritualité de Lourdes, à laquelle sont attachés de nombreux catholiques italiens mais aussi vénézuéliens, comme il a pu s'en apercevoir lorsqu'il était nonce à Caracas, le cardinal Parolin précise que «le message central de Lourdes, c’est la Vierge qui s’est faite proche et qui nous invite à nous faire proches de tous les malades. C’est aussi la proximité aux pécheurs, la Vierge qui invite à prier pour les pécheurs. Car on sait que la maladie la plus grave est la maladie du péché. C’est donc également une invitation à aider nos frères et sœurs à guérir de cette maladie.»

(CV-Famille chrétienne)

15/02/2017 18:28