Social:

RSS:

App:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

Les évêques pakistanais dénoncent un «massacre inacceptable» à Lahore

Familles des victimes des attentats de Lahore, au Pakistan, le 14 février 2017 - AP

16/02/2017 17:45

(RV) Le plan d’action national contre le terrorisme doit constituer une «priorité absolue pour le gouvernement». Les évêques du Pakistan interpellent les autorités après l’attentat de Lahore qui a fait 15 morts et plus de 100 blessés, le 13 février 2017.

«Encore une fois, nous sommes brutalement attaqués par des forces extrémistes» déplore dans un communiqué, relayé par l’agence Fides, la Commission épiscopale Justice et Paix du Pakistan. Elle invite ainsi le gouvernement à «traduire les coupables devant la justice et à affronter les causes profondes de cette intolérance, en renforçant les mesures de protection de tous les citoyens».

«L’incertitude de la vie devient actuellement toujours plus évidente au Pakistan. Nous prions le Seigneur afin qu’Il nous accorde la sagesse, la tolérance et la paix. Puisse Dieu donner aux familles des victimes la force de supporter la perte de leurs êtres chers et aider à la guérison des blessés» peut-on lire dans ce texte.

L’attentat de Lahore revendiqué par les talibans

L’attentat suicide de Lahore, qui a eu lieu lors d’une manifestation, a été revendiqué par une faction des talibans pakistanais. Le groupe Jamaat ul-Ahrar a annoncé dans un message vidéo son intention de s'en prendre à des cibles gouvernementales dans tout le pays.

Le Premier ministre Nawaz Sharif, frère du ministre en chef du Pendjab, a déploré une «tragédie», appelant à continuer la lutte contre le terrorisme «jusqu'à ce que l'on puisse se dire libres et en sécurité».

(HD)
 

16/02/2017 17:45