Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Pour approfondir \ Presse Catholique Africaine

La Revue de la presse catholique africaine, Mercredi 22 février 2017

- RV

22/02/2017 12:37


 
  La revue de la presse catholique africaine du Mercredi 22 fév. 2017  
­­­____________________________________________________________                                                        
                                      Par Albert Mianzoukouta*
 
 

Beaucoup de nouvelles tristes et désolantes dans la presse catholique africaine cette semaine. A commencer – mais ce n’est pas une échelle de valeur – par la nouvelle que donne AFRIDOM’S FLASH, le bulletin des Dominicains d’Afrique. Dimanche 19 février des jeunes gens ont pris d’assaut l’église de la paroisse saint Dominique de Limete à Kinshasa, en République démocratique du Congo. « Sans aucun respect du sacré ni peur de Dieu, ces « hors la loi » ont profané l’église, saccageant tout. Ils ont renversé l’autel et le Tabernacle, avec la sainte Présence des hosties consacrées par terre. Ils ont cassé les bancs et fracassé la statue de la

Sainte Vierge Marie. Ils ont laissé l’église sens dessus dessous », écrit avec gravité Gabriel Samba. Il précise, ce qui ajoute à l’inquiétude, « Les frères Dominicains ne sont pas les seuls victimes de ces actes de violence et de barbarie. La communauté des Pères Oblats à la 10ème rue résidentielle de Limete a aussi subi le même sort ».

Le bulletin donne la réaction d’indignation et de ferme condamnation de l’Archevêque de Kinshasa, le Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya : « ces événements laissent croire que l’Eglise catholique est visée, de manière intentionnelle, pour torpiller sa mission de paix et de réconciliation, au moment où la CENCO (Conférence épiscopale nationale du Congo) poursuit sa mission de bons offices au centre interdiocésain » où se déroulent de laborieux pourparlers pour sortir la RDC d’une grave crise politique.

Au Sénégal, l’Eglise dans son ensemble a marqué son émotion après la mort du Père Joseph Roger de Benoist, missionnaire Père Blanc connu pour ses nombreux travaux en anthropologie. Il « a longtemps séjourné au Sénégal, où il a servi l’Eglise et la société. Comment ne pas rappeler, en évoquant le souvenir de cet illustre missionnaire de l’Evangile, sa grande et appréciée contribution au rayonnement de l’Hebdomadaire Catholique Afrique Nouvelle, dont il a rejoint la rédaction et l’animation le 15 mai 1952, cinq ans après la parution du premier numéro, le 15 juin 1947 », souligne notamment Mgr Benjamin Ndiaye, Archevêque de Dakar dans  OFFICOM NEWSLETTER.

L’Archevêque de Dakar ajoute : « Pour nous, Eglise du Sénégal, Famille diocésaine de Dakar en particulier, le souvenir du Père de Benoist ne peut-être que motif d’action de grâce et de louange à Dieu, qui a su faire de lui un instrument au service de l’évangélisation par la science et les médias ».

Décédé le 15 février, le Père Debenoist a été inhumé mardi à Bry-sur-Marne où il résidait, en France.

Un article un peu moins lourd mais sérieux à Madagascar : on lit en effet dans le quotidien catholique de la Grande Ile, LA CROIX, les autorités ont lancé une campagne, Mitrika, pour sensibiliser aux effets des cyclones, fréquents dans la région et comment s’y préparer. Rabodoson Voahangy nous apprend que le gouvernement porte ses efforts en particulier sur les enfants : Il s’agit de « sensibiliser les enfants pour atteindre les adultes », écrit le confrère. Le 17 février, « ces élèves ont réalisé des séances de sensibilisation et de promotion de la réduction des risques de catastrophes au bénéfice de leurs pairs, des instituteurs et des leurs parents. Ces élèves réaliseront des chants, des poésies et des dessins (…) à travers le projet Miatrika ».

Au Burkina Faso, Paul Dah nous donne à lire dans EGLISE FAMILLE DE DIEU, les détails en texte et en image de la clôture du jubilé d’or de la Paroisse saint Pierre de Gounghim, dans l’Archidiocèse de Ouagadougou. « C’est une messe d’action de grâce pour les merveilles du Seigneur et une prière d’espérance. Il y a là un appel très fort aux chrétiens pour aller toujours au large, en eau profonde », a dit le Cardinal Philippe Ouédraogo, Archevêque de Ouagadougou qui a présidé la messe de clôture.

Enfin, au Niger, DIOCESE DE MARADI signale la visite de quatre jours dans le pays de Mme Michaëlle Jean, Secrétaire générale de la Francophonie. « Mme Michaëlle Jean a déclaré à la presse avoir échangé avec le Chef de l’Etat ‘des stratégies déterminantes de développement économique et social du Niger’ », indique le portail du diocèse de Maradi.

 A la semaine prochaine !
 

22/02/2017 12:37