Social:

RSS:

App:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Vatican \ Activités

Le cardinal Parolin dément une «solitude» du Pape

Le cardinal Pietro Parolin. - ANSA

03/03/2017 18:09

(RV) Présent à Florence pour donner une conférence sur la spiritualité d’Evangelii Gaudium, le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État du Saint-Siège a répondu à des journalistes sur plusieurs questions, qui regardent notamment les questions éthiques ou la voix de l’Eglise dans le monde contemporain. Il s’est également exprimé suite à la démission de Marie Collins de la commission de protection des mineurs.

Pour le cardinal Parolin, « s’il n’y avait pas la voix de l’Eglise, qui parfois dérange, la société serait très appauvrie ». Cela concerne notamment les problématiques nouvelles et très complexes de nos sociétés. Mais « l’Eglise n’a pas de vision obscurantiste » a-t-il précisé. Selon le secrétaire d’état, « l’attitude de fond » de l’Eglise doit être marquée par « sa volonté de comprendre et de répondre de manière évangélique, ce qui ne veut pas dire se refermer ou tout accepter ». L’Eglise, a-t-il précisé, « a sa proposition à faire face aux nouveaux problèmes qui concernent le mariage, la vie ou la famille ».

Répondant aux journalistes, à propos des récentes tensions au Vatican et des attaques contre le Souverain Pontife, le numéro deux du Saint-Siège a aussi démenti une « solitude du Pape », lequel a selon lui « la grande capacité d’être serein ». Invité à s’exprimer après la démission de Marie Collins, le cardinal Parolin explique « qu’elle a voulu secouer l’arbre et que présenter sa démission était l’unique moyen de réagir ».

Le cardinal a rendu hommage au cardinal O’Malley et à la commission de protection des mineurs, qui ont fait « un beau travail de sensibilisation », rappelant que son rôle est de créer un climat qui permette de défendre les enfants et les protèger. (OB)

03/03/2017 18:09