Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

Mgr Pizzaballa confiant dans l'avenir du patriarcat latin de Jérusalem

Mgr Pizzaballa, le 13 janvier 2017 - REUTERS

04/03/2017 18:03

(RV) A l’occasion du début du Carême, Mgr Pizzaballa, administrateur apostolique du patriarcat latin de Jérusalem, a envoyé ce vendredi 3 mars 2017, une lettre à l’ensemble des membres de sa communauté pour faire le point sur sa mission depuis sa nomination le 15 juillet 2016. « J’ai passé ces derniers mois à apprendre, à m’enraciner dans ce qui est maintenant notre réalité partagée : la vie de notre Patriarcat latin », confesse-t-il. Il reconnait ouvertement que « tout ne va pas si bien », surtout du point de vue financier, ce qui explique ainsi que son arrivée à la tête du patriarcat fut « une surprise pour beaucoup ».

« Des erreurs ont été commises et des décisions erronées ont été prises qui ont affecté la vie du Patriarcat, sur les plans financier et administratif, surtout en ce qui concerne l’AUM (L’Université Américaine de Madaba). Nous avons échoué dans certains domaines importants, peut-être lorsque nous n’avons pas été suffisamment concentrés sur notre mission première : prêcher l’Evangile et nous consacrer aux activités pastorales, » affirme-t-il.

Mgr Pizzaballa appelle tous les prêtres et les évêques du patriarcat à se mobiliser et à surmonter ce moment de crise. C’est pourquoi il les a réunis mardi pour leur exposer ses idées et recevoir leurs suggestions. Plusieurs thèmes ont été abordés : la vie du Patriarcat latin avec une attention particulière aux prêtres, leur vie et leur activité pastorale ; les problèmes financiers et leur solution possible ; la préparation de règlements internes pour l’administration du patriarcat.

Après ces échanges fructueux, l’administrateur apostolique considère que « beaucoup » est « à faire » et que « c’est maintenant le moment de commencer les travaux de réforme, de reconstruction et de renouvellement dans certains secteurs », notamment de l’administration. « De nouveaux bureaux diocésains pour la pastorale qui pourront coordonner et unifier notre travail pastoral auprès de la communauté » devraient ainsi être ouverts.

A l’issue de la rencontre de deux jours, en début de semaine, Mgr Pizzaballa est « plein d’espérance ». Les prêtres et évêques sont prêts aux réformes et à travailler pour redresser la barre. « Le chemin devant nous sera sans aucun doute difficile, les défis seront grands et les obstacles importants » admet-il cependant.

En ce temps de Carême, l’administrateur écrit ainsi que l’ensemble du clergé du patriarcat implore la miséricorde de Dieu et demande la grâce de la conversion. « Nos erreurs et nos jugements erronés sont clairement placés sous nos yeux, comme le Psalmiste repentant (Ps 51 (50), 5). Nous devons admettre que nous sommes comme des vases d’argile fendus et brisés. Il nous a été confiés beaucoup, mais dans notre fragilité humaine, nous avons laissé beaucoup se gaspiller. Nous savons aussi que le Seigneur utilise des vases qui sont des instruments fragiles et providentiels pour Son plan de salut. » (XS)

04/03/2017 18:03