Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

La Grégorienne va accueillir un séminaire sur la prévention des abus sexuels

Les membres du Centre pour la Protection de l'Enfance, à l'université Grégorienne de Rome. - RV

09/03/2017 16:17

(RV) La Commission pontificale pour la protection des mineurs, en collaboration avec le Centre pour la Protection de l’Enfance de l’Université pontificale Grégorienne, organise le 23 mars prochain un séminaire sur la sauvegarde et l’éducation, avec un focus particulier sur l’Amérique latine.

Des invités venus d’Argentine, de Colombie et du Mexique seront rejoints par des experts d’Australie et d’Italie pour partager leur expérience de promotion de la culture de la sauvegarde dans les écoles catholiques, les institutions et les communautés.

Un table ronde avec des experts de l’Université pontificale Grégorienne, de l’Université pontificale Salésienne et l’Université pontificale pour les Sciences de l’éducation (Auxilium) abordera le besoin urgent de recherches dans ce domaine. Le père Friedrich Bechina, sous-secrétaire de la Congrégation pour l’Éducation catholique, participera également aux discussions.

Cet évènement se tiendra dans l’Aula Magna de la Grégorienne le jeudi 23 mars 2017, sous la présidence du cardinal Sean O’Malley, archevêque de Boston, membre du C9, et président de la Commission pontificale pour la Protection des Mineurs.

L’éducation est la clé

La Commission pontificale pour la protection des mineurs a identifié l’éducation comme un élément central de son travail. Dans chaque partie de l’Église, paroisses, diocèses, écoles, maisons, communautés, séminaires, congrégations religieuses, et le Saint-Siège lui-même, les gens doivent comprendre :

- Les risques pour les enfants et les adultes vulnérables
- Comment reconnaître les signes alarmants d’abus
- Comment éduquer les enfants et les adultes vulnérables à se protéger eux-mêmes et à trouver de l’aide quand ils en ont besoin
- Comment créer des environnements de sécurité dans l’Église et les communautés, pour prévenir les abus

La Commission est engagée dans une série de travaux pour promouvoir et soutenir l’éducation des responsables de l’Église et de tous les autres secteurs de l’Église dans le travail avec les enfants et les adultes vulnérables.

Kathleen McCormack, la présidente, au Sein de la Commission pontificale de Protection des mineurs, du groupe de travail sur l’éducation dans les écoles et les familles, a expliqué que «dans l’Église nous avons des volontaires, des employés, des éducateurs, et le clergé ; et bien sûr nous avons besoin d’atteindre les familles et les enfants eux-mêmes. Nous voulons que les gens comprennent comment créer un environnement sûr et prévenir les abus sexuels», en impliquant tous les diocèses et toutes les communautés, pour faire de l’Église un espace sûr.

La Commission pontificale pour la Protection des mineurs avait été créée par le Pape François en mars 2014. Dans son chirographe, le Saint-Père précisait que «le rôle spécifique de la Commission est de me proposer les initiatives les plus opportunes pour protéger les mineurs et les adultes vulnérables, de façon à ce que nous faisions tout ce qui est possible pour des crimes tels que ceux qui ont eu lieu ne soient plus répétés dans l’Église. La Commission doit promouvoir la responsabilité locale dans les Églises particulières, en unissant leurs efforts avec ceux de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, pour la protection de tous les enfants et des adultes vulnérables.»

(CV-Communiqué de la Commission pontificale de Protection des mineurs)

 

 

09/03/2017 16:17