Social:

RSS:

App:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

Un résistant au nazisme nouveau bienheureux

La cérémonie de béatification de Josef Mayr-Nusser. - ANSA

18/03/2017 18:40

(RV) Josef Mayr-Nusser est mort en 1945 dans le camp de concentration de Dachau pour avoir refusé de jurer fidélité à Hitler. Originaire de Bolzano, dans le Nord de l'Italie, il avait 35 ans, était marié et père d'un enfant. Ce samedi 18 mars, dans la cathédrale de Bolzano, le cardinal Angelo Amato, préfet de la Cause des saints a présidé la cérémonie de béatification de ce nouveau martyr de la foi durant la dictature nazie. 

Josef Mayr-Nusser avait été président de l'Action Catholique du Trentin et s'était engagé auprès des plus pauvres, en devenant membre dela conférence de Saint Vincent de Paul. «Il a montré à tous, ses amis comme ses ennemis, comment défendre son identité de chrétien, a expliqué le cardinal Amato lors de la célébration, en suivant sa conscience qui ne pouvait être forcée à s'unir avec le mal». Engagé de force dans la SS, Josef avait étudié en profondeur Mein Kampf, l'ouvrage de Hitler, et y avait découvert le système de déshumanisation et anti-chrétien du national-socialisme.

Pétri de culture religieuse, Josef Mayr-Nusser avait étudié dans sa jeunesse Saint Thomas, Romano Guardini ou encore Tmoas More. Des figures qui furent une indubitable inspiration au moment de dire "non" à Hitler, a rappelé le préfet de la Cause des saints. (OB)

 

18/03/2017 18:40