Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

Abus sexuels: «aucun autre thème n’est plus important pour la vie de l’Église»

Le cardinal O'Malley, président de la commission pontificale de protection des mineurs. - RV

23/03/2017 17:35

(RV) Entretien - Partager expériences et stratégies pour protéger les mineurs des abus sexuels, c’était l’objectif d’un séminaire que se tenait ce jeudi 23 mars à Rome, au sein de l’Université pontificale Grégorienne. Une rencontre internationale, avec un focus particulier sur l’Amérique du Sud, organisée par la Commission pontificale pour la protection des mineurs, en collaboration avec le Centre pour la Protection de l’Enfance de l’Université. Les participants  venus d’Argentine, de Colombie et du Mexique étaient entourés d’experts d’Australie et d’Italie pour une réflexion sur la culture de la sauvegarde et de l’éducation dans les écoles catholiques, les institutions et les communautés.

Dans son discours d’ouverture, le cardinal Sean O’Malley, président la Commission pontificale pour la protection des mineurs, a rappelé l’importance «d’un partage des connaissances et ressources» pour développer des programmes efficaces de protection des mineurs et souligné qu’il ne pouvait y avoir d’indulgence dans ce travail. Il a également réitéré ses propos tenus en septembre dernier devant les nouveaux évêques : « Qu’il n’y ait pas de doute, aucun autre thème n’est plus important pour la vie de l’Église. Si l’Église n’est pas engagée dans la protection des mineurs, nos efforts d’évangélisation n’auront pas d’effets, et nous perdrons la confiance de notre peuple » a-t-il affirmé.

Hélène Destombes a interrogé la pédopsychiatre française Catherine Bonnet, membre de la commission qui participait à ce séminaire. Elle revient sur l’importance d’une telle rencontre 

23/03/2017 17:35