Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

Des familles coptes de retour dans le Nord du Sinaï

Courant février 2017, des coptes égyptiens avaient fui par centaines la vague de violence provoquée par l'État islamique dans le Nord du Sinaï. - REUTERS

27/03/2017 16:44

(RV) Plusieurs familles coptes ayant fui la vague de violence dans le Nord du Sinaï en février 2017 ont commencé à revenir chez elles fin mars. Selon l’agence Fides, la nouvelle de ce retour d’une partie de la communauté chrétienne locale a été confirmée par l’Évêque copte orthodoxe d’al-Arish et du Sinaï du Nord, C. Kosman. Dans la ville d’al-Arish, des messes seraient célébrées chaque jour et les prêtres se déplaceraient librement, sous la protection des forces de sécurité. L’Évêque copte orthodoxe d’al-Arish et du Sinaï du Nord a également démenti les rumeurs d’une «chasse aux prêtres» de la part de groupes terroristes dans le chef-lieu du gouvernorat, toujours selon Fides.

Courant février, plusieurs centaines de coptes égyptiens d’Al Arich, chef-lieu du Nord-Sinaï, avaient quitté la ville pour fuir la multiplication des assassinats lancée par les islamistes de l’organisation de l’État islamique contre les chrétiens de la région. La plupart des familles avaient trouvé refuge dans les locaux d’une église évangélique de la ville d’Ismailya, à 120 km à l’est du Caire ou avaient été hébergées par des proches dans la capitale ou à Suez.

(SBL, avec Agence Fides)

27/03/2017 16:44