Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

Le regard du père Samir Khalil sur le voyage du pape en Egypte

Le logo et le thème du voyage du Pape François : "Pape de paix dans une Egypte de paix". - RV

05/04/2017 17:06

(RV) Entretien – Le Pape François se rend en Egypte les 28 et 29 avril prochains. Un voyage apostolique qui sera ponctué par des rencontres avec le président Abdel Fattah Al-Sissi, le cheikh Ahmed Al Tayeb, grand imam de l’université d’Al-Azhar au Caire, plus haute autorité de l’islam sunnite, ainsi que le patriarche copte orthodoexe Tawadros II et les autorités catholiques égyptiennes. Un voyage à la fois œcuménique et interreligieux.

C’est pour comprendre ces enjeux pastoraux la visite du Pape que la Conférence des évêques de France a organisé une conférence de presse à Paris ce mercredi 5 avril, en présence de Mgr Pascal Gollnisch, Directeur général de l’Œuvre d’Orient, de Mgr Youhanna Golta, Évêque copte catholique, du Père Vincent Féroldi, Directeur du Service national pour les relations avec les musulmans et de Christian Cannuyer, Egyptologue, Professeur à la faculté de théologie de Lille, sur le thème «Voyage du pape François en Egypte : les enjeux pastoraux, œcuméniques et interreligieux».

En Egypte, la minorité chrétienne représente environ 9 millions des Egyptiens. En majorité coptes orthodoxes, ils sont confrontés à la montée des fondamentalismes, et menacés par les djihadistes du groupe Etat islamique. En décembre 2016, 29 coptes orthodoxes ont été tués dans un attentat à la bombe à l'église Saint-Pierre et Saint-Paul, mitoyenne de la cathédrale copte Saint-Marc du Caire. Dans la province du Sinaï, de nombreux chrétiens ont également dû fuir face aux persécutions de Daesh.

Le prêtre égyptien Samir Khalil Samir sj, est docteur en théologie orientale et en études islamiques, fondateur du CEDRAC (Centre de Documentation e de Recherches Arabes Chrétiennes) à Beyrouth, et professeur à l’Institut Pontifical Oriental de Rome. Interrogé par Blandine Hugonnet, il revient le sens de cette visite symbolique du Pape François :

(BH-MA)

05/04/2017 17:06