Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

La situation toujours précaire des chrétiens d'Égypte

Les chrétiens d'Égypte sont régulièrement visés par des attaques de l'État islamique. - REUTERS

10/04/2017 19:07

(RV) Entretien – Le Pape François se rend en Égypte les 28 et 29 avril prochains 2017. Ce voyage apostolique à la fois œcuménique et interreligieux sera ponctué par des rencontres avec le président Abdel Fattah Al-Sissi, le cheikh Ahmed Al Tayeb, grand imam de l’université d’Al-Azhar au Caire, plus haute autorité de l’islam sunnite, ainsi que le patriarche copte Tawadros II et les autorités catholiques égyptiennes. Lors d'une rencontre historique avec le cheikh Al Tayeb en mai 2016 au Vatican, qui avait confirmé le réchauffement entre l’institution sunnite du Caire et le Saint-Siège, les deux hommes avaient souligné les souffrances communes des chrétiens et musulmans face au terrorisme qui frappe l’Egypte.

La minorité chrétienne représente 10 % des Égyptiens. En majorité coptes orthodoxes, ils ont été visés dimanche 9 avril 2017 par deux attentats. À Tanta, à une centaine de kilomètres du Caire dans le delta du Nil, l’explosion devant l’autel de l’église copte Mar Girgis (Saint-George) a fait 27 morts et 78 blessés. Dans la grande ville d’Alexandrie, dans le nord du pays, un homme qui tentait de rentrer dans l’église copte Saint-Marc a déclenché sa ceinture d’explosifs devant l’édifice. Le patriarche copte orthodoxe Tawadros II, qui célébrait la messe des Rameaux, n’a pas été blessé, au contraire de 29 coptes.Lors de l’Angelus, à la fin de la célébration des Rameaux place Saint-Pierre à Rome, le Pape François a fait part de ses condoléances pour «son cher frère», le patriarche copte Tawadros II, l’Église copte, «toute la chère nation égyptienne».

Le Père égyptien Samir Khalil Samir est docteur en théologie orientale et en études islamiques, fondateur du CEDRAC (Centre de Documentation et de Recherches Arabes Chrétiennes) à Beyrouth, et professeur à l’Institut Pontifical Oriental de Rome. Interrogé par Blandine Hugonnet, il revient sur la situation aujourd’hui précaire des chrétiens d’Égypte.

(SBL-BH)

10/04/2017 19:07