Social:

RSS:

App:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Société

Après l'incendie, quel avenir pour les migrants de Grande-Synthe?

Les premiers autocars sont partis mercredi 12 avril 2017 pour déplacer les migrants du camp incendié de Grande-Synthe vers des centres d’accueil. - AFP

12/04/2017 19:16

(RV) Entretien - Comment reloger les migrants du camp de Grande-Synthe, dans le nord de la France? C’est la question qui se pose après le violent incendie qui a ravagé lundi 10 mars 2017 le plus grand camp en dur du pays, qui accueillait 1400 migrants. Les trois quarts des chalets en bois ont été réduits en cendre et plus de 1200 personnes ont dû être hébergées en urgence dans des salles communales.

Les premiers autocars sont partis mercredi 12 avril 2017 pour déplacer les migrants vers des centres d’accueil. Selon le gouvernement, «l'objectif est de pouvoir accueillir rapidement toutes les personnes sinistrées sur tout le territoire français et leur permettre d'entrer dans le parcours de la demande d'asile». Le camp à Grande-Synthe se voulait exemplaire. Il avait été inauguré le 7 mars 2016, et était dirigé par l’ONG Médecins sans frontières, en lien avec le maire de Grande-Synthe Damien Carême (EELV). Que faire à présent ? Jean-Charles Putzolu a posé la question à Damien Carême.

(SBL-JCP)

12/04/2017 19:16