Social:

RSS:

App:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Politique

Contestation croissante contre le président sud-africain

Manifestations contre le Président Sud Africain Jacob Zuma - REUTERS

12/04/2017 07:02

(RV) Entretien - En Afrique du Sud, la contestation contre le président Jacob Zuma grandit. L’opposition a appelé à une nouvelle manifestation mercredi 12 avril, après la mobilisation de 60 000 personnes, vendredi dernier, dans tout le pays.

Ce qui a aggravé le mécontentement des sud-africains, c’est la décision de Jacob Zuma de remanier le gouvernement. Un remamiement annoncé peu après minuit, entre le 30 et 31 mars, qui a entrainé le départ du ministre des Finances, Pravin Gordhan, le «Gardien du Trésor», en conflit ouvert depuis plusieurs mois avec le président sud-africain, englué dans des affaires de corruption. 

Depuis, les prises de position contre Jacob Zuma se multiplient, dans son propre parti l’African National Congress (ANC) et jusqu’au sommet du pouvoir. Son vice-Président a dénoncé le remaniement ministériel, et le Trésorier Général du parti a appelé à sa démission. L’opposition a déposé une motion de censure au Parlement qui sera examinée le 18 avril prochain. Marianne Severin, politologue et chercheuse associée sur l’Afrique du sud au laboratoire des «Afriques dans le Monde» (LAM) de Sciences-Po Bordeaux, revient sur les divisions au sein de la société Sud Africaine. 

 

(JCP-SB)

 

12/04/2017 07:02