Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

Collecte de Terre Sainte: «contribuer à la paix dans la région de Jésus»

La collecte permet ainsi soutenir des projets en Israël, en Palestine, en Jordanie, au Liban, à Chypre, mais aussi en Syrie. Image d'illustration montrant la ville de Jérusalem. - EPA

13/04/2017 17:37

(RV) Entretien – Comme chaque année, les catholiques du monde entier sont invités en ce vendredi Saint 14 avril 2017 à participer à la Collecte de Terre Sainte. Le cardinal Sandri, préfet de la Congrégation pour les Églises orientales, a lancé un appel à «notre humanité commune, à la foi chrétienne» pour donner lors de cette quête. Les bénéfices sont répartis entre la Custodie de Terre Sainte confiée aux Franciscains, qui en reçoit 65%, et la Congrégation pour les Églises orientales, à hauteur de 35%. L’argent est destiné à l’entretien des sanctuaires, des lieux de pèlerinage et de célébrations, ainsi qu’aux «pierres vivantes qui représentent la communauté chrétienne, leurs besoins, leur évangélisation, leur éducation, leur justice et leur promotion sociale», a précisé le cardinal Sandri.

Dans cette région mouvementée qu'est la Terre Sainte, l’objectif de cette collecte instaurée par le pape Paul VI en 1974 est aussi de «contribuer à la paix dans la région de Jésus». Aujourd’hui, elle permet ainsi de soutenir des projets en Israël, en Palestine, en Jordanie, au Liban, à Chypre, mais aussi en Syrie, où 33 projets vont être lancés grâce à la Collecte de cette année. Le Père franciscain Ibrahim Alsabagh est curé de la paroisse latine d’Alep. Membre de la Custodie de Terre Sainte, il confie à Blandine Hugonnet l’importance de cette Collecte du vendredi Saint pour les Syriens.

(SBL-BH)

13/04/2017 17:37