Social:

RSS:

App:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Politique

Référendum turc sur le renforcement du pouvoir présidentiel

Recep Tayyip Erdogan et son épouse au cours d'un meeting de campagne avant le référendum sur le renforcement des pouvoirs présidentiels - AFP

13/04/2017 07:46

(RV) Entretien - A Ankara, Istanbul, ou encore Dyabakir, quelque 60 millions d’électeurs sont appelés aux urnes ce dimanche 16 avril 2017 en Turquie pour se prononcer, par referendum, pour ou contre le renforcement des pouvoirs du président. Trois fois Premier ministre et depuis 2014, chef de l’Etat Turc, Recep Tayyip Erdogan a plaidé lors de ses meetings de campagne en faveur d’une plus grande stabilisation de la vie politique du pays. Il souhaite, explique-t-il, défendre la Turquie de la menace interne kurde ou externe syrienne, et promet de moderniser les institutions. Mais ce referendum populaire sur l’instauration d’un régime présidentiel, en plein état d’urgence, ne ferait, selon certains analystes, qu’entériner sa position de force, si toutefois elle avait été affaiblie après le coup d’état manqué de juillet dernier.

Interrogé par Marie Duhamel, Etienne Copeaux, chercheur émérite au CNRS, et ex-pensionnaire de l'Institut d'Etudes Anatoliennes, revient sur les principaux dispositifs de la réforme proposée par le leader du parti islamo-conservateur au pouvoir depuis 2002, l’AKP.

Vous pouvez retrouver les analyses d'Etienne Copeaux sur son blog http://www.susam-sokak.fr/

(JCP-MD)

13/04/2017 07:46