Social:

RSS:

App:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Pour approfondir \ Méditation Dominicale

Méditation du dimanche de Pâques

P. Michel Ntangu,SJ - RV

15/04/2017 11:22

Le Père Jésuite Michel Natngu nous introduit à la méditation avec les lectures du dimanche de Pâques, Résurrection de notre Seigneur Jésus Christ

(RV) Références bibliques :

Première lecture : Ac 10, 34a.37-43 : « Nous avons mangé et bu avec lui après sa résurrection d’entre les morts »

Deuxième lecture : Col 3, 1-4 : « Recherchez les réalités d’en haut, là où est le Christ »

Psaume : 117 (118), 1.2, 16-17, 22-23 : Voici le jour que fit le Seigneur, qu’il soit pour nous jour de fête et de joie !
Evangile : Jn 20, 1-9 : « Il fallait que Jésus ressuscite d’entre les morts »

 

Chers Frères et Sœurs,

Alléluia ! Notre Pâque immolée, c’est le Christ ! Célébrons la Fête dans le Seigneur ! Alléluia.
 

C’est par ce cri de joie et de victoire que nous commençons notre médiation de ce dimanche de Pâques. Crions de Joie car le Christ est vraiment ressuscité !  Et, comme le proclamera saint Paul, nous sommes ressuscités avec Lui.  « Si le Christ n’est pas ressuscité, vaine est notre foi » (1Co 15,17) ajoute saint Paul en s’adressant aux Colossiens. C’est pour dire que la fête de Pâques que nous célébrons aujourd’hui est au centre de la foi chrétienne.

La Résurrection comme centre de notre foi chrétienne est une expérience très bouleversante dans la vie des disciples. Je parle ici non seulement des apôtres et de tous ceux qui ont suivi le Christ dans sa vie, mais aussi de nous qui sommes chrétiens aujourd’hui. Chacun d’entre nous vit cet événement de manière personnelle à tel point que nous sentons la joie de la communiquer aux autres.

La première personne à faire cette expérience bouleversante avant les apôtres fut une femme. Elle s’appelle Marie Madeleine.

 De grand matin, le premier jour de la semaine, Marie-Madeleine est la première à se rendre au tombeau. C’était encore les ténèbres, nous dit le texte de saint Jean.  Elle voit que la pierre a été enlevée et elle court pour l’annoncer aux autres. Elle trouve Simon-Pierre et l’autre disciple, celui que Jésus aimait et elle leur dit « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l’a déposé. ». Pierre et l’autre disciple partent en courant pour se rendre au tombeau. L’un court plus vite, mais il attend. Pierre entre alors le premier dans le sépulcre. Et voit le tombeau vide. Enfin, le disciple que Jésus aimait entre dans le tombeau : «Il vit et il crut» (Jn 20,8).

La réaction de Marie-Madeleine, de Pierre et de l’autre disciple témoigne de l’œuvre de l’Esprit Saint dans la vie de toute personne qui fait une expérience de Jésus Ressuscité.  A cette nouvelle, portée par Marie-Madeleine, les apôtres vont faire eux aussi, l’expérience unique et bouleversante qui va les transformer complètement. Cette rencontre, tout homme peut la faire, toi et moi. Il suffit d’ouvrir son cœur comme on déroule la pierre à l’entrée du tombeau afin de laisser notre existence toucher le mystère du Christ vivant à l’exemple de Marie Madeleine, de Pierre et de l’apôtre que Jésus aimait.

L’image des ténèbres, de la pierre déroulée à l’entrée du tombeau et la découverte du tombeau vide sont des signes de victoire de la vie sur la mort. Cette victoire est d’abord une victoire sur les ténèbres du péché, sur nos peurs et sur nos tentations plus actuelles de fuir et de déserter nos combats de foi, par déception, par opportunisme, par lâcheté ou par manque d’espérance chrétienne. Souvent nous ignorons que derrière cette montée quotidienne de ténèbres et d’obstacles, une lumière bouleversante nous invite regarder vers les réalités d’en haut, là où le Christ est vivant et victorieux. La victoire de Christ est tout simplement comment Dieu peut renverser des situations qu’on aurait dites sans issues y compris le péché.

En célébrant aujourd’hui la Résurrection de Notre Seigneur Jésus Christ, demandons lui la grâce d’être remplis de sa joie. Et par le retour de notre vie, soyons des ambassadeurs de la résurrection du Christ dans le monde. La valeur du monde, le sens de la vie et de tout homme ne peut se comprendre qu’à la lumière de l’expérience personnelle de la résurrection du Christ.

Terminons cette méditation par cette simple prière que je vous propose : «Seigneur, accorde-moi de faire l’expérience de Marie Madeleine, de Pierre et du disciple que Jésus aimait. Que mon cœur s’ouvre à ta présence et me transforme par ta résurrection. Amen!

(KS)

15/04/2017 11:22