Social:

RSS:

App:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Activités

Pâques : le Pape appelle à ne pas céder à la peur ni au sentiment de défaite

- AFP

16/04/2017 11:36

(RV) C’est une foule nombreuse qui s’est rassemblée  ce dimanche 16 avril pour participer à la Messe de Pâques, présidée par le Pape François, sur une Place Saint-Pierre transformée en jardin, et sous un ciel capricieux, entre rayons de soleil et courtes averses. Une célébration toute en solennité et en recueillement pour célébrer la Résurrection du Christ. Dans une homélie improvisée, le Pape s’est attardé sur cette annonce de la Résurrection, que l’Eglise répète et chante depuis 2 000 ans.

Pierre, Jean et les saintes femmes sont allés au tombeau le cœur serré par la tristesse, la confusion, par la défaite. «Leur maitre, celui qu’ils aimaient tant est mort. Et de la mort, personne ne revient», a expliqué le Pape. Mais l’Ange leur dit : «Il n’est pas ici, il est ressuscité !».

«Mais si le Seigneur est ressuscité, pourquoi de telles choses ? Pourquoi les maladies, le trafic d’êtres humains, l’esclavage, la destruction, les mutilations, la vengeance, la haine… Mais où est le Seigneur ?», s’est-il demandé, le visage grave, avant de raconter brièvement le dialogue qu’il a eu ce samedi, par téléphone, avec un  jeune homme atteint d’une maladie grave. «Il n’y a pas d’explication à ce qui t’arrive. Dieu l’a fait avec son propre Fils », lui a dit François. Et le jeune de répondre : «Oui, mais Dieu l’a demandé à son fils, et son Fils a dit ‘oui’. A moi, personne ne m’a rien demandé’».

La souffrance demeure un mystère, mais aujourd’hui l’Eglise continue de dire : «Arrête-toi ! Jésus est ressuscité ! Ce n’est pas une invention, une fête avec des fleurs. C’est le mystère de la pierre rejetée, et qui finit par devenir le fondement de notre existence», a affirmé le Souverain Pontife, en se référant à un verset du psaume 117, «la pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d’angle».

«Dans cette culture du rejet, où tout ce qui n’est pas utile est mis de côté, a poursuivi le Pape, cette pierre rejetée est source de Vie, et nous, petits cailloux sur cette terre de douleur, de tragédies, avec la foi en Jésus ressuscité, nous devons regarder au-delà », ne pas nous renfermer sur nous-mêmes. «Il n'y a pas un mur, mais un horizon qui s'ouvre devant toi» ; et le Pape d’insister : «les petits cailloux ont un sens», près de cette pierre angulaire qu’est le Christ.

Il ne s’agit pas d’évacuer les problèmes du quotidien, de ne pas penser à ceux de nos proches, aux guerres, mais de se dire tout simplement : «Je ne sais pas pourquoi cela arrive, mais je suis sûr que le Christ est ressuscité, et je parie sur cela».

« Frères et sœurs, voilà ce que j’avais envie de vous dire, a conclu le Pape. Rentrez chez vous et répétez dans votre cœur : ‘Christ est ressuscité’ ».

(MA)

16/04/2017 11:36