Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

RDC : une Semaine sainte douloureuse pour les catholiques du Kasaï

Patrouille de la Monusco à Kananga, la capitale de la province du Kasaï. - REUTERS

16/04/2017 18:27

(RV) Entretien - Deux semaines après la prise de la ville de Luebo, dans la province du Kasaï, au centre de la République démocratique du Congo, par les miliciens affiliés au groupe de Kamuina Nsapu, les catholiques de ce diocèse ont vécu une semaine pascale douloureuse. Suite aux exactions contre les institutions de l’Église catholique, de nombreux prêtres et religieuses avaient dû fuir en brousse.

Samedi, 22 sœurs ont pu être récupérées par les services de la Monusco, la mission de l’Onu en RDC, mais d’autres religieuses, d’autres prêtres et de nombreux habitants sont toujours en fuite. Les célébrations de la Semaine Sainte n’ont pas pu être célébrées.

Les miliciens du groupe Kamuina Nsapu reprochent à l’Église catholique d’avoir validé le maintien au pouvoir du président sortant Joseph Kabila, ce qui est une incompréhension, puisque le mandat de la conférence épiscopale comme instance de médiation est arrivé à son terme le 31 mars, sur un constat d’échec mais sans prise de position d’ordre politique.

À cette crise s’ajoutent également des affrontements interethniques, qui ont déjà fait une vingtaine de morts dans des villages proches de Luebo.

Le père Pierre Ntumba Mulumba, coordinateur de la Caritas Développement de Luebo, nous dit malgré tout son espérance dans ce temps pascal, grâce notamment à la compassion exprimée par le Pape François pour la République démocratique du Congo, dont il a parlé ce dimanche lors de la bénédiction Urbi et Orbi.

(CV)

16/04/2017 18:27