Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Politique

Corée du nord : la Chine, gendarme de l’Asie?

Le régime nord-coréen expose son armement et menace de poursuivre les essais nucléaires contre l'avis de son allié chinois et au risque d'une intervention américaine. - AP

02/05/2017 07:00

(RV) Entretien - Le Pape François, dans l’avion qui le ramenait d’Egypte, samedi 29 avril, s’est exprimé sur la Crise Nord-Coréenne en répondant aux journalistes du vol papal, souhaitant une solution qui passe par le dialogue.

Sur le terrain, cependant, la tension est à son comble. Pyongyang s’est dite prête lundi 1er mai à procéder à un nouvel essai nucléaire à tout moment défiant à la fois Washington, qui a dépêché un porte avion dans la région, et la Chine, alliée traditionnelle des Nord-Coréens, et qui tente une délicate médiation pour précisément amener le président Kim-Jong-Un à abandonner son programme nucléaire.

En s’interposant entre les Nord-coréens et les Américains, la Chine assoit un peu plus son rôle de gendarme de l’Asie.

C’est l’analyse de Jean Pierre Cabestan, Sinologue de l’Université Baptiste de Hong Kong, dans un dossier préparé par Jean Charles Putzolu.

(JCP)

02/05/2017 07:00