Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

Bientôt cinq nouveaux bienheureux et sept vénérables

Adelaide de Batz de Trenquelléon, fondatrice des sœurs marianistes. - RV

04/05/2017 12:56

(RV) L’Église comptera bientôt cinq nouveaux bienheureux, dont un martyr, et sept nouveaux vénérables. Le Pape François a autorisé ce jeudi 4 mai 2017 la Congrégation pour la Cause des Saints à promulguer plusieurs décrets, après avoir reçu son préfet le cardinal Angelo Amato. Ils concernent notamment la religieuse française Marie de la conception, fondatrice des sœurs marianistes, et le ère de famille malgache Lucien Botovasoa.

Un des décrets reconnaît notamment un miracle attribué à l’intercession de Marie de la Conception (au siècle Adelaide de Batz de Trenquelléon), fondatrice des sœurs marianistes, ouvrant la voie à sa béatification. Née en 1789 dans une famille française noble, elle part en 1797 en exil avec sa mère et son frère suite à la révolution. En 1801, c’est lors de sa première communion en Espagne, sur le chemin du retour vers la France, que naît en elle le désir de devenir carmélite. Après avoir mise en place une «petite société» de femmes, chargée de soutenir la Congrégation fondée par le Père Chaminade à Bordeaux, Adelaide de Batz de Trenquelléon décide d’aller plus loin et crée le 25 mai 1816 l’Institut des Filles de Marie (sœurs marianistes) à Agen. Elle meurt le 10 janvier 1828. Aujourd’hui les sœurs marianistes sont des religieuses apostoliques présentes dans 14 pays du monde. D’après son site internet, «la Congrégation est ouverte, en principe, à toutes les formes d'apostolat mais elle privilégie celles qui permettent de "multiplier les chrétiens", d'éveiller à la foi, de former des communautés chrétiennes et des apôtres, et qui s'adressent plus particulièrement aux jeunes et aux pauvres.»

Un autre décret concerne le martyre de Lucien Botovasoa, père de famille et franciscains séculiers, mort décapité en 1947 pendant l’insurrection liée à l’indépendance de Madagascar. Il y a deux ans, le Père François Noiret, jésuite et anthropologue français travaillant à Madagascar, nous avait dressé son portrait.

3 autres futurs bienheureux et 7 vénérables, dont 2 cardinaux du XXème siècle

Les autres vénérables qui se voient reconnaitre un miracle par leur intercession sont le père capucin américain Francesco Solano Casey (au siècle : Bernardo, 1870-1957), la sœur allemande Chiara Fey (1815-1894), fondatrice de la congrégation des sœurs du Pauvre Enfant Jésus et la sœur argentine Caterina di Maria (au siècle Giuseppa Saturnina Rodriguez, 1823-1896)), fondatrice des Servantes du Sacré-Cœur de Jésus et des Pauvres.

Enfin sept serviteurs de Dieu se voient reconnaitre leurs vertus héroïques :

  • le cardinal italien Elia dalla Costa, archevêque de Florence, nommé Juste parmi les nations pour avoir mobilisé son clergé durant la Seconde guerre mondiale afin de mettre à l'abri des familles juives (1872-1961);
  • le cardinal vietnamien Francesco Saverio Nguyên Van Thuân, qui passa de nombreuses années en prison dans son pays (1928-2002);
  • la sœur italienne Giovanna Meneghini, fondatrice de la Congrégation des Sœurs Ursulines du Cœur Sacré de Marie (1868-1918);
  • la sœur italienne Vincenza Cusmano, mère supérieur générale de la Congrégation des Pauvres servantes de la Divine Providence (1826-1894);
  • le laïc et père de famille italien Alessandro Nottegar, fondateur de la Communauté Regina Pacis (1943-1986);
  • la laïque italienne Edvige Carboni (1880-1952);
  • la laïque italienne Maria Guadalupe Ortiz de Landázuri y Fernández de Heredia, membre de la prélature personnelle de la Sainte Croix et Opus Dei (1916-1975).

(SBL)

04/05/2017 12:56