Social:

RSS:

App:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Vatican \ Activités

Le cardinal Sandri exhorte à ne pas abandonner les chrétiens d’Orient

Le cardinal Leonardo Sandri, préfet de la Congrégation pour les Églises orientales - AFP

05/05/2017 17:58

(RV) Les chrétiens d’Orient sont peu nombreux mais «ils seront toujours au service des pays du Moyen-Orient». Le cardinal Leonardo Sandri s’exprimait, au micro de notre collègue italien Sergio Centofanti, dans le cadre du centenaire de la Congrégation pour les Églises orientales et de l’Institut pontifical oriental. L’occasion de souligner l’engagement très important, à l’heure actuelle, du dicastère en faveur des communautés catholiques d’Orient, victimes de persécutions et de guerres.

Une mission, a expliqué le préfet de la Congrégation pour les Églises orientales qui doit «tenir compte des problèmes actuels comme l’émigration de tous ceux qui fuient à cause de la guerre». «La persécution et l’exil ont fait en sorte que beaucoup de nos frères chrétiens, catholiques, orientaux, se déplacent dans nos pays à la recherche de sécurité, de paix et d’une perspective d’avenir avec plus d’espérance » a affirmé le cardinal Sandri.

Il ne faut «jamais abandonner le Moyen-Orient, de sorte qu’il y ait toujours une présence chrétienne, non seulement de monuments et de pierres qui ne parlent pas et qui ne pensent pas, mais de pierres vivantes qui suivent le Christ parce que c’est un facteur de paix et d’équilibre pour tous ces pays ». «Nous serons des chrétiens peu nombreux, mais insiste le préfet de la Congrégation pour les Églises orientales, nous serons toujours au service de ces pays pour la réconciliation et pour la paix de leurs habitants».

Interrogé sur le rôle de la communauté internationale, le cardinal Sandri a rappelé les nombreuses sollicitations des différents papes en faveur de la paix dans la région, en particulier l’intervention du Pape François depuis l’Egypte, il y a une semaine. Et il a dit espérer une réponse permettant «que le plus rapidement possible, il y ait la paix et la sécurité en Syrie, en Irak et dans tout le Moyen-Orient».

(HD)

05/05/2017 17:58