Social:

RSS:

App:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Vatican \ Activités

Conférence sur les trous noirs et la cosmologie au Vatican

Photo prise par l'Observatoire sud européen de la galaxie Markarian 1018, avec un trou noir en son centre, en septembre 2016. - AFP

09/05/2017 18:55

(RV) «Les trous noirs, ondes gravitationnelles et singularité de l’espace-temps» : c’est le thème d’une conférence qui s’est ouverte ce mardi 9 mai 2017 à l’Observatoire du Vatican à Castel Gandolfo et qui s’achèvera le 12 mai prochain. Cette rencontre internationale a pour but de rendre hommage à Mgr Georges Lemaître plus de cinquante ans après sa mort et de célébrer son héritage scientifique.

Directeur de l’Académie pontificale de 1960 à 1966, il fut un prêtre fervent de la Fraternité sacerdotale des Amis de Jésus, fondée par le cardinal Mercier, évêque de Malines qui l’ordonna prêtre. Outre sa condition de prêtre de l’Église catholique, Mgr Lemaître était un cosmologue de renom, considéré comme un des pères, sinon le père, de la théorie du Big Bang.

La théorie de l’atome primitif

En 1927, il fut le premier à expliquer le motif de récession des galaxies comme un effet de l’expansion de l’Univers et non comme un motif particulier des objets observés. Il obtient ce résultat en résolvant les équations complexes de la toute jeune théorie de la relativité générale d’Einstein. Mais ce fut sa théorie de l’atome primitif, passée à l’histoire comme celle du Big Bang, qui le rendit célèbre.

Les participants de la conférence de cette semaine aborderont les questions les plus importantes ouvertes par la cosmologie et l’astrophysique moderne : que se passe-t-il quand on tombe dans un trou noir ? Quel est le destin ultime du cosmos ? Que s’est-il passé dans les premiers instants du Big Bang ? Toutes ces questions seront au centre des réflexions.

Conférence de haut niveau

Parmi les personnalités invitées, le prix Nobel de physique 1999 Gerald ’t Hooft, Roger Penrose, les cosmologues Georges Ellis, Andrei Linde et Joe Silk. Un des objectifs de la conférence est d’encourager une interaction entre les participants provenant autant de la cosmologie théorique qu’observationnelle et de créer un environnement adapté à la naissance de nouvelles idées et de directions de recherche dans la cosmologie contemporaine.

La récente révélation des ondes gravitationnelles a ouvert un nouveau scénario dans notre façon de voir l’univers et a également suscité de nouvelles spéculations sur la vraie nature de la singularité de l’espace-temps. Quelles sont donc les limites de la cosmologie moderne et quels sont les défis scientifiques qui pourront être explorés dans un futur proche.

Cette conférence de haut niveau a été organisée avec le concours de l’INAF, l’Institut national d’astrophysique, et l’INFN, l’Institut national de physique nucléaire. (MD-XS)

09/05/2017 18:55