Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

L'encouragement de l'Eglise sud-coréenne au nouveau président

Le nouveau président sud-coréen au téléphone avec le président chinois, le 11 mai. - REUTERS

11/05/2017 17:11

(RV) Deux jours après l'élection du nouveau président sud-coréen, les évêques ont fait part de leurs espoirs pour l'avenir de leur pays, qui tourne une longue page de scandales de corruption. Dans un message transmis à l'agence Fides, Mgr Kim Hee-jung, Archevêque de Gwangju et Président de la Conférence épiscopale de Corée adresse ses félicitations à Moon Jae-in, ancien avocat spécialiste des droits de l'homme et de confession catholique. 

« Nous souhaitons qu’il guide la nation selon l’esprit de la Constitution : une nation au sein de laquelle les faibles de la société peuvent jouir de la dignité humaine ; une nation dans laquelle tous peuvent exprimer leur opinion ouvertement sans limitations de la liberté de pensée et de conscience ; une nation au sein de laquelle se développent les régions selon les principes d’égalité et d’équilibre ; une nation dans laquelle les personnes puissent participer aux charges de l’Etat sans discrimination régionale » peut-on notamment lire dans ce message.

Vers une réconciliation avec le Nord?

Elu dans un contexte très tendu avec le voisin nord-coréen et la menace américaine de riposter à toute provocation de Pynoyang, Moon Jae-in n'a pas fait mystère non plus de sa volonté d'œuvrer à la réconciliation dans la péninsule. Un sujet qui est un mortif d'espérance pour l'épiscopat sud-coréen. «Nous souhaitons que le Président présente sa vision et sa philosophie de gouvernement en oeuvrant en faveur de la coexistence entre la Corée du Sud et la Corée du Nord, écrivent-ils dans leur message, en travaillant en faveur de la paix du peuple coréen et d’une réconciliation entre les deux Corées ».

«Nous avons besoin d’un responsable qui parcoure le chemin de la véritable paix et de la vraie justice, en valorisant de tels principes, y compris durant les moments de confrontation soulignent aussi les évêques, qui prient «afin que le nouveau Président devienne un grand responsable, qui porte à son terme la paix dans la péninsule coréenne et le développement du peuple coréen, en enracinant profondément la démocratie dans notre terre ». (OB-Avec Fides)


 

11/05/2017 17:11