Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Vatican \ Activités

Des nouveaux nonces apostoliques pour l'Irlande et la Mauritanie

Le nouveau nonce apostolique en Mauritanie, Mgr Michael Banach. - RV

13/05/2017 15:32

(RV) Le Saint-Siège a officialisé aujourd'hui la nomination du nouveau nonce apostolique en Irlande, Mgr Jude Thaddeus Okolo, et du premier nonce apostolique en Mauritanie, Mgr Michael Wallace Banach.

De nationalité nigériane, Mgr Jude Thaddeus Okolo sera le deuxième nonce originaire d'Afrique à représenter le Pape dans un pays d'Europe occidentale, après un Ougandais, Mgr Augustine Kasujja, qui est nonce en Belgique et au Luxembourg depuis 2016.

Mgr Okolo a auparavant été nonce au Tchad et en Répuplique centrafricaine de 2008 à 2013, puis en République dominicaine de 2013 à 2017. Il occupait aussi la charge de délégué apostolique pour Porto Rico, un territoire sous administration des États-Unis. Il succède en Irlande à un Américain, Mgr Charles Brown, nommé en mars dernier nonce apostolique en Albanie. La capitale de l'Irlande, Dublin, accueillera en 2018 la Rencontre mondiale des familles, qui donnera probablement lieu à une visite du Pape dans ce pays marqué par le catholicisme, mais qui n'a reçu de visite pontificale qu'une seule fois, en 1979, au début du pontificat de saint Jean-Paul II.

Mgr Michael Wallace Banach aura lui la charge d'ouvrir la nonciature apostolique en Mauritanie : les relations diplomatiques entre le Saint-Siège et ce pays saharien, dont 99% des habitants sont musulmans, n'ont été ouvertes que le 9 décembre 2016. Depuis 1973 existait toutefois une délégation apostolique pour la Mauritanie, ce qui constituait un premier pas vers l'établissement d'un canal diplomatique entre Rome et Nouakchott. Cette ancienne colonie française est indépendante depuis 1960.

Mgr Banach, prélat américain de 54 ans, qui était déjà nonce pour le Sénégal, le Cap-Vert et la Guinée-Bissau depuis 2013, prend donc la responsabilité d'un 4e pays, mais les évêques de ces quatre nations, malgré les différences de langue et de culture, forment une conférence épiscopale unique.

Il avait déjà été délégué apostolique pour la Mauritanie en 2016, avant le changement de statut de la représentation diplomatique du Saint-Siège. Auparavant, il avait été nonce apostolique pour la Papouasie Nouvelle-Guinée et les Iles Salomon de 2013 à 2016.

(CV)

 

 

 

 

 

13/05/2017 15:32