Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Economie

Nouvelles routes de la soie: la mondialisation selon Pékin

Pékin, le 18 avril 2017. Un ouvrier construit un pont en or pour accueillir les participants au Forum sur "les nouvelles routes de la soie". - AP

17/05/2017 08:03

(RV) Entretien - Le président chinois Xi Jinping a présenté à vingt-neuf chefs d’État et de gouvernement «un projet pour le siècle à venir et qui sera bénéfique pour le monde entier» lors d’un Forum sur «les Nouvelles routes de la soie» qui vient de s’achever à Pékin. Il s’est tenu ces 14 et 15 mai dernier.

Le président Xi Jinping projette depuis son arrivée au pouvoir, en 2013, de faire renaitre les grandes routes commerciale d’antan avec un programme surnommé «One belt, one road». L'idée est d'investir des dizaines de milliards d’euros dans les zones les moins développées de son territoire et par extension, tout le long de cette «ceinture» reliant la Chine à l’Europe et de cette « route » qui ira jusqu’en Afrique, en passant des accords commerciaux «gagnant-gagnant» avec les pays d’accueil. La Chine espère ainsi faire croître son influence et faire redémarrer sa croissance.

Joël Ruet est économiste au CNRS, chercheur au Centre d’Économie de Paris-Nord et présidant du collectif The Bridge Tank. Il revient sur l’enjeu de ce projet


Joël Ruet est également l’auteur d’un ouvrage paru aux éditions Raison d’agir en 2016: «Les capitalismes non-alignés».

(MD)

17/05/2017 08:03