Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

La mise en garde des évêques du Brésil contre la corruption

Manfiestation contre le président Michel Temer, le 18 mai, à Sao Paulo. - EPA

20/05/2017 17:54

(RV) La Conférence épiscopale brésilienne a publié une note intitulée « Pour l’ethique en politique » alors que les scandales de corruption se multiplient dans le pays. Dernier épisode en date, ce vendredi 19 mai où le procureur général a accusé le président Michel Temer d’obstruction à la justice pour avoir tenté « d’empêcher l’avancée » de l’opération "Lava Jato" (« lavage express »), qui a révélé le méga-scandale de corruption Petrobras.

Dans leur note, les prélats brésiliens relèvent que les enquêtes judiciaires doivent être «conduites de manière rigoureuse, toujours dans le respect des garanties constitutionnelles», mais soulignent aussi que des actes illicites étaient prouvés, «les auteurs en devrait être tenus pour responsables.»
Les évêques brésiliens expliquent aussi que, face aux abus des politiques, « la vigilance et la participation politique des communautés, des mouvements sociaux et de la société dans son ensemble peuvent notablement contribuer à éclaircir les faits et à défendre l’éthique, la justice et le bien commun ».

Une nouvelle manière de faire de la politique

Pour l’Eglise du Brésil, la crise de confiance ne peut être dépassée qu’en mettant l’éthique au-dessus de la politique. « Il faut une nouvelle manière de faire de la politique, exhortent les évêques, qui soit basé sur les valeurs de l’honnêteté et de la justice sociale ».

La note s’achève par une invocation à Notre-Dame d’Aparecida, pour qu’elle aide les Brésiliens à cheminer avec espérance dans la construction d’une société nouvelle. (OB)

20/05/2017 17:54