Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Activités

Ouverture de la 70e Assemblée plénière des évêques italiens

Le Pape François avec le cardinal Angelo Bagnasco, président sortant de la Conférence épiscopale italienne. - AP

22/05/2017 17:38

(RV) Ouverture de la 70e Assemblée plénière des évêque italiens (CEI) au Vatican, ce lundi 21 mai 2017 ; une assemblée importante puisqu’elle sera marquée par la désignation du nouveau président de la conférence, après 10 ans de présidence de l’archevêque de Gênes, le Cardinal Angelo Bagnasco. Cette désignation s’effectuera selon de nouvelles modalités.

Le président de la CEI était jusqu’ici nommé directement par le Primat d’Italie, et évêque de Rome, à savoir le Pape lui-même. Mais dès son accession au trône de Pierre, François avait proposé aux évêques Italiens de choisir eux-mêmes leur président, à l’instar de toutes les autres conférences épiscopales du monde, ce que les évêques avaient refusé, ne voulant pas perdre cette «relation si particulière» qui les lie au successeur de Pierre. Un compromis a donc été trouvé : le Pape choisira donc le nouveau président parmi les trois noms que les évêques lui ont soumis. Le choix devrait intervenir mardi.

Cette assemblée s’est donc ouverte ce lundi après-midi en salle du synode au Vatican, introduite par le Pape en personne. Préférant que son discours soit remis aux évêques, François a improvisé quelques mots, remerciant tout d’abord le cardinal Bagnasco pour ses 10 années de service ; avant d’insister sur l’importance d’un dialogue sincère entre tous, l’importance de parler des choses en toute franchise, sans peur. «Je suis disposé à écouter toutes les opinions, même celles qui ne me plaisent pas forcément», a affirmé François avec simplicité. «Le Pape est le Serviteur des serviteurs de Dieu (…) Je suis prêt à répondre à vos questions, à vos préoccupations», a rappelé François, encourageant à une parole libre pendant le huis-clos qui a suivi cette introduction.

 Outre la désignation de son nouveau président, l’Assemblée de la CEI se penchera sur le prochain synode des jeunes, qui aura lieu en octobre 2018, au Vatican. Le Cardinal Bagnasco l’a encore réaffirmé lors de son mot d’accueil, à l’ouverture de l’Assemblée.

(MA)

 

22/05/2017 17:38