Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Pour approfondir \ Méditation Dominicale

Méditation pour la Solennité de l’Ascension

P. Rigobert Kyungu, SJ

27/05/2017 16:24

Le Père jésuite Rigobert Kyungu nous introduit à la méditation avec les lectures de la Solennité de l’Ascension

(RV) Frères et Sœurs, 

Nous célébrons aujourd’hui la solennité de l’Ascension de Jésus, qui marque la fin de ses apparitions aux disciples, depuis le jour de sa résurrection. L’Ascension se célèbre  quarante jours après Pâques, conformément à ce que Luc affirme au début du livre des Actes des Apôtres (Ac 1, 1-11). Mais nous savons que ce chiffre est symbolique, comme pour le carême. Ce n’est donc pas un chiffre à prendre à la lettre ; voilà pourquoi il est permis de célébrer l’Ascension soit exactement quarante jours après Pâques, c’est-à-dire un jeudi, soit le dimanche qui précède celui de la Pentecôte.

Frères et sœurs, la fin des apparitions de Jésus ne signifie pas qu'il disparait à jamais. Dans les lectures d'aujourd'hui, il nous est rapporté qu'avant de disparaitre aux yeux de ses disciples, Jésus leur a d’abord parlé. Nous ne devons pas nous arrêter au seul fait de disparaitre physiquement, au risque d'oublier les paroles accompagnant l’événement de l’ascension. Dans le passage de l’évangile de ce jour (Mt 28, 16-20), Jésus affirme qu’il sera toujours avec ses disciples jusqu'à la fin des temps. Nous sommes invités à croire en la présence permanente de Jésus parmi nous, en dépit de son absence physique. 

Frères et sœurs, la foi est une constante qui revient souvent dans les récits des apparitions de Jésus ressuscité. Plus d'une fois, les proches de Jésus ont manifesté des doutes au sujet de sa résurrection. Mais ces doutes ont souvent été dissipés pour faire place à la foi. Dans ce même passage de l'évangile, il est dit que parmi les disciples qui étaient avec Jésus, certains ont eu des doutes. Peut-être sommes nous aussi comme eux, lorsque nous ne croyons pas assez aux paroles de Jésus et à ses promesses. Mais le Seigneur est plus grand que nos doutes.  Il n'a pas rejeté les apôtres qui ont eu des doutes. Au contraire, il leur a aussi envoyé son Esprit pour les rendre encore plus forts dans leur foi, et capables d'en témoigner, jusqu'au don de leur vie. Notre foi, parfois chancelante, peut aussi grandir et s'affermir, si nous nous ouvrons au don de  l'Esprit que le Seigneur a promis. 

Frères et sœurs, l'ascension de Jésus ne signifie pas la fin de sa mission d'établir le royaume. Car Jésus laisse aux disciples une tâche : il les envoie et leur enjoint de se mettre en mouvement, d'aller jusqu'aux confins de la terre, afin d'annoncer la Bonne nouvelle, convertir le monde, et établir son royaume d'amour. C'est à nous que cette mission est confiée aujourd’hui. Nous sommes appelés à évangéliser, davantage par notre témoignage de vie, que par des paroles. La mission de témoigner de notre foi commence déjà dans nos propres maisons et dans tous nos milieux de vie. Demandons au Seigneur d'augmenter notre foi et de nous remplir de son Esprit, afin que nous puissions devenir dignes de l'appel qu'il nous adresse.

Amen.

(KS)

27/05/2017 16:24