Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Homélies à Sainte Marthe

Homélie Ste Marthe: s'inspirer de l’apôtre Paul pour annoncer le Christ

Le Pape François lors de sa messe quotidienne, célébrée dans la chapelle de la Maison Sainte-Marthe ce jeudi 1er juin 2017.

01/06/2017 19:04

(RV) La prédication, les persécutions et la prière: ce sont les trois attitudes de l’apôtre Paul analysées par le Pape François ce jeudi 1er juin 2017, lors de la messe en la chapelle de la maison Sainte-Marthe au Vatican. Dans son homélie, le Pape a souhaité que chacun s’inspire de cet exemple pour annoncer Jésus Christ en résistant aux tentations.

«La vie de l’apôtre Paul est une vie toujours en mouvement», a d’abord indiqué le Pape, imaginant difficilement Paul «bronzer sur une plage, en se reposant» ou «assis devant son bureau». Cette vie de voyage et d’évangélisation était d’abord basée sur «la prédication, l’annonce». «Il avait en lui un feu, un zèle… un zèle apostolique qui le portait de l’avant. Et il ne reculait pas. Il allait toujours de l’avant. Et c’est une attitude qui lui a causé des problèmes, vraiment.»

Grâce de la rencontre

Car ce sont justement «les difficultés, ou plus précisément les persécutions», qui constituent selon François la deuxième caractéristique de la vie de Paul. Le Pape rappelle ainsi que, dans la lecture du jour, Paul est traduit en justice, accusé d’être «un perturbateur». Le Saint-Père note cependant que l’apôtre parvient à s’en sortir en utilisant la division de ses détracteurs autour de la question de la résurrection des morts, à laquelle croyaient les pharisiens mais pas les saducéens. «Ils étaient les gardiens de la loi, note le Pape, les gardiens de la doctrine du Peuple de Dieu, les gardiens de la foi (…) mais avaient perdu la foi parce qu’ils l’avaient transformé en idéologie.»

Enfin, le Pape s’arrête sur la prière, troisième dimension de la vie de Paul, qui «avait cette intimité avec le Seigneur». «Ce lutteur, cet annonciateur sans limites, avait cette dimension mystique de la rencontre avec Jésus», poursuit François. Le Pape indique que Paul est un «homme de prière», qui ne cesse de chercher à rencontrer Dieu après leur premièr contact sur le chemin de Damas.

C’est ainsi que Paul allait de l’avant «sous les persécutions du monde et les consolation du Seigneur». «Que le Seigneur nous donne la grâce, conclut le Pape, à nous tous baptisés, la grâce d’apprendre ces trois attitudes dans notre vie chrétienne: annoncer Jésus Christ, résister aux persécutions et aux séductions qui nous poussent à nous éloigner de Jésus Christ, et la grâce de la rencontre avec Jésus Christ dans la prière».

01/06/2017 19:04