Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Politique

Donald Trump annonce le retrait des Etats-Unis de l'Accord de Paris

Le président des États-Unis Donald Trump. - EPA

01/06/2017 20:04

(RV) Entretien - Il dit ne croire pas au réchauffement climatique, «une invention chinoise», affirmait-il en pleine campagne électorale. Depuis son arrivée à la Maison blanche, Donald Trump a ainsi relancé l’exploration en Arctique, redonné un espoir juteux aux entreprises du secteur fossile et fait renaître de ses cendres le grand projet d'oléoduc de Keystone XL reliant l'Alberta canadien aux raffineries de l'Illinois et du Texas. Aujourd’hui, le secteur de l'énergie représente près de 90% des émissions de CO2 américaines, qui représentent elles-mêmes 15% des émissions mondiales.

Ce jeudi 1er juin 2017, le président américain a annoncé le retrait des États-Unis de l’Accord de Paris conclu en 2015 par plus de 190 pays, dont les Etats Unis et la Chine, les deux plus grands pollueurs de la planète.

Christine Lins est la secrétaire exécutive de REN21, un réseau international d’organisations, de gouvernements, d’ONG, d’institutions académiques et d’associations sectorielles qui vise à accélérer le développement des énergies renouvelables dans le monde. Elle revient au micro de Marie Duhamel sur les motivations de Donald Trump et les conséquences du retrait américain.

Parmi les membres de Ren 21, on trouve la Commission Européenne, la Banque Mondiale, le PNUD, le PNUE, l’RENA, l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Inde, le Brésil, WWF, Greenpeace, World Resources Institute, Energy and Resource Institute.

(SBL-MD)

01/06/2017 20:04