Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Activités

Le Pape reçoit les pasteurs évangéliques participant au Jubilé du Renouveau charismatique

Le Pape recevant un groupe de pasteurs évangéliques, le 3 juin 2017 au Vatican. - ANSA

03/06/2017 13:29

(RV) Ce soir à 18h le Pape François présidera la Veillée de prière de la Pentecôte à l’occasion du Jubilé d’Or du Renouveau charismatique catholique. Des charismatiques provenant du monde entier participent à ce rassemblement, et le Pape a aussi souhaité la présence de représentants évangéliques pentecôtistes, qu’il a reçus ce samedi matin au Vatican.

Travailler pour l’unité des chrétiens, se laisser guider par l’Esprit Saint qui crée l’harmonie là où il y a la division. À la veille de la Pentecôte et à quelques heures de la veillée au Circo Massimo, le Pape a rencontré un groupe de leaders évangéliques, en soulignant avec force l’importance œcuménique de l’évènement de ce soir. Le Pape leur a adressé un bref salut, en les remerciant pour leur volonté de cheminer ensemble.

«Merci pour ce que vous faites, pour votre travail pour l’unité des chrétiens, tous ensemble, comme le Seigneur le veut. Cheminons ensemble, faisons l’aide aux pauvres ensemble, la charité ensemble, l’éducation ensemble : tous ensemble. Mais nous toujours en chemin, jamais arrêtés, jamais arrêtés, et ensemble», a martelé le Saint-Père.

Ce samedi soir se tient donc la Veillée de la Pentecôte au Circo Massimo, en présence de milliers de fidèles liés au mouvement charismatique. Notre collègue du service brésilien a interrogé à ce sujet le cardinal Odilo Scherer, archevêque de Sao Paulo : «Le mouvement charismatique est depuis 50 ans présent dans l’Église. Il produit de bons fruits dans l’Église, a-t-il expliqué. Je dirais que durant ces 50 dernières années il a beaucoup mûri. Ce mouvement a amené aussi un esprit nouveau, une nouvelle disponibilité pour de nombreux chrétiens, de nombreux catholiques qui parfois étaient éloignés de l’Église et qui ensuite, à travers le mouvement, se sont retrouvés dans leur foi, dans leur appartenance à l’Église catholique. Et ils vivent leur foi d’une façon joyeuse. Et je dirais que cela a apporté beaucoup de choses belles et bonnes. Mais l’Église, au cours de ces 50 années, a essayé aussi de donner des orientations sûres au Renouveau. Sans éteindre la flamme de l’Esprit, qui est bonne, elle a cherché d’une certaine façon aussi à orienter, pour que ceci advienne dans l’esprit de la catholicité et dans l’esprit aussi de ce qu’est l’unité de l’Église, justement dans notre Église catholique.»

(CV)

 

 

 

 

 

03/06/2017 13:29