Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Activités

L'hommage du Pape au cardinal ukrainien Lubomyr Husar, enterré à Kiev

Des milliers d'Ukrainiens ont assisté aux funérailles du cardinal Lubomyr Husar, archevêque émérite gréco-catholique de Kiev ce lundi 5 juin 2017. - EPA

05/06/2017 16:54

(RV) Le cardinal Lubomyr Husar, l’archevêque majeur émérite de Kiev-Halyč, a été «un père et un guide spirituel» pour toute l’Église gréco-catholique d’Ukraine, «dont il hérita après la période des ‘catacombes’ lors de laquelle elle fut soumise aux persécutions». Ce lundi 5 juin 2017, le Pape a envoyé une lettre à l’actuel l’archevêque majeur de Kiev-Halyč, Sviatoslav Shevchuk, alors qu’un dernier hommage est rendu au cardinal Husar, décédé le 31 mai dernier à l’âge de 84 ans. Il a été enterré ce lundi dans la crypte de la cathédrale de la Résurrection à Kiev.

Le Pape souligne «l’extraordinaire nombre de personnes qui ces derniers jours ont accouru pour rendre hommage à la dépouille mortelle du cardinal», «le signe éloquent de ce qu’il a été : une des autorités morales les plus hautes et les plus respectées de ces dernières décennies par le peuple ukrainien». Il a redonné à l’Église gréco-catholique «non seulement des structures ecclésiastiques, mais surtout la joie de sa propre histoire fondée sur la foi à travers et malgré tout type de souffrance».

En vieillissant et en raison de la maladie, souligne le Pape, sa présence parmi le peuple a changé de style, mais elle s’est faite «encore plus intense et riche, si cela était possible». Il intervenait dans la vie du pays «comme un maître de sagesse, son parler était simple, compréhensible par tous, mais très profond. C’était la sagesse de l’Évangile, le pain de la Parole de Dieu rompu pour les simples, les souffrants, pour tous ceux qui cherchaient la dignité. Ses exhortations étaient douces mais très exigeantes également, pour tous. Pour tous, il priait incessamment, sentant que cela était son nouveau devoir. Et nombreux sont ceux qui se sont sentis représentés, interpellés et consolés par lui, croyants et non-croyants, même au-delà des différences confessionnelles. Tous sentaient qu’un chrétien parlait, mais aussi un Ukrainien passionné par son identité, toujours plein d’espérance, ouvert au futur de Dieu. Il avait une parole pour chacun, et ‘sentait’ les personnes avec la chaleur de sa grande humanité et d’une exquise gentillesse. Il aimait surtout dialoguer avec les jeunes. Il avait une capacité exceptionnelle pour communiquer avec eux, et nombre d’entre eux accouraient à lui ».

Le Pape est reconnaissant pour cette «présence unique, religieuse, sociale dans l’histoire de l’Ukraine». Il invite les Ukrainiens à être fidèles à son enseignement et à s’abandonner totalement à la Providence. (MD)

05/06/2017 16:54