Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Société

Les enfants, boucliers humains de Daesh, à l'ouest de Mossoul

Fumées dans le ciel de Mossoul, le 5 juin 2017. L'armée irakienne tente de reprendre la ville à l'EI. - REUTERS

06/06/2017 19:09

(RV) Entretien - En Irak, quelque 100 000 enfants sont en danger, pris au piège des combats qui s’intensifient à Mossoul. La deuxième ville irakienne dans la plaine de Ninive est passée sous contrôle de l'État islamique en 2014. Aujourd'hui, les forces irakiennes ont lancé une offensive pour la reconquérir. Ils ont repris une grande partie de la ville, mais les combats se poursuivent actuellement dans l'ouest de la ville, au nord de la vieille ville, aux dépens de la population civile, notamment des enfants.

L’UNICEF fait état d’informations alarmantes sur la situation de ces enfants, prisonniers de la vieille ville et de certains quartiers encore aux mains de l’État islamique et assiégés par les forces irakiennes. L’agence onusienne affirme que plusieurs enfants auraient été tués ou blessés alors qu’ils tentaient de fuir les zones de combats, certains seraient utilisés comme boucliers humains par les djihadistes. D’autres auraient été enrôlés pour se battre.

Tamara Kummer est membre du bureau UNICEF Moyen-Orient-Afrique du Nord. Elle revient avec Manuella Affejee sur la situation préoccupante des enfants de Mossoul.

(MD-MA)

06/06/2017 19:09