Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Activités

Crise au Venezuela : le Pape François reçoit les responsables de l'épiscopat

Le Pape en réunion avec les responsables de la conférence épiscopale du Venezuela, le 8 juin 2017.

08/06/2017 12:34

(RV) Le Pape a reçu ce jeudi matin pendant une demi-heure les principaux responsables de l’épiscopat vénézuélien, notamment les deux cardinaux du pays.

Le Saint-Siège n’a pas encore délivré de communication officielle sur le contenu de leurs échanges, mais cette réunion s’inscrit dans les efforts du Vatican en vue d’une sortie de crise, alors que ce pays qui fut l’un des plus riches d’Amérique latine s’enfonce de plus en plus, jour après jour, dans la récession et la violence.

Le président Nicolas Maduro veut convoquer une Assemblée constituante, et donc dissoudre le Parlement contrôlé par l’opposition. À cette crise constitutionnelle s’ajoute une crise économique, avec une inflation devenue incontrôlable, et des manifestations dont la répression a fait près de 70 morts.

Le Pape consulte régulièrement les responsables des principales conférences épiscopales, mais cette réunion avait donc un relief particulier compte tenu du chaos qui règne dans le pays. Ces derniers mois, le pouvoir s’est montré très agressif vis-à-vis de l’Église, accusée de soutenir l’opposition. L’hiver dernier, le Saint-Siège avait mandaté Mgr Claudio Maria Celli, un diplomate aguerri, pour tenter une médiation qui n’a pas porté les fruits escomptés.

Le Pape François avait pourtant reçu à deux reprises le président Nicolas Maduro au Vatican en 2013 et en 2016. Le dossier est suivi de près également par le cardinal Parolin, le Secrétaire d’État du Saint-Siège, qui fut nonce à Caracas de 2009 à 2013 et était parvenu, sous la présidence de Hugo Chavez, à dénouer bien des crises entre l’épiscopat et le gouvernement. Il a participé à la réunion de ce matin aux côtés du Pape François.

Rappelons par ailleurs que le Pape se rendra en septembre en Colombie, pays frontalier du Venezuela, mais qui a amorcé un processus de réconciliation nationale et affiche une meilleure situation économique. Jusque dans les années 2000 de nombreux Colombiens partaient tenter leur chance au Venezuela, vu comme un eldorado, mais les flux migratoires se sont inversés ces dernières années. L’Église de Colombie est d’ailleurs très active, notamment dans les diocèses frontaliers, pour prêter assistance à cette ancienne puissance pétrolière devenue le "grand malade" de l’Amérique latine.

(CV)

 

08/06/2017 12:34